Lignée des Séry de la Seine-Maritime à la région de Bordeaux

Généalogie d’une famille Séry de Gironde

Voici mon troisième article sur les lignées agnatiques sur lesquelles je travaille (les autres concernant les Bax de l’Aude et les Lefèvre de Bordeaux). Il s’est fait attendre parce que le sujet, remonter de fils en père pour retrouver l’ancêtre Séry le plus lointain, s’est avéré plus difficile que prévu. Pourtant le départ était relativement facile, les informations contemporaines qui m’ont été fournies étaient suffisantes pour atteindre les ancêtres du XIXe siècle dont les données sont accessibles dans les archives départementales de la Seine-Maritime. Archives disponibles en ligne certes mais aussi les archives les plus agréables qu’il m’ait été donné de consulter : le site est très fluide et les officiers d’état-civil plus soigneux que dans d’autres départements. C’était un plaisir. Mais ça n’a pas suffit à cette de cette enquête une sinécure.

Pour vous faire comprendre mes difficultés, jetez un œil à la lignée des Séry ci-dessous et au tableau récapitulatif tout en bas de l’article (et éventuellement directement dans la base de donnée en suivant les liens) :

Lignée agnatique des Séry

Nicolas Séry (?-?)
& Marguerite Letou (?-?)

|

Jean Séry (?-?)
& 1714 Anne Lespiller (?-?)

|

Pierre Séry (1723-1801)
& 1747 Catherine Bauquier (1722-1789)

|

François Séry (1753-1786)
& 1780 Marie Marguerite François La Huré (?-?)

|

Pierre François Séry (1782-1840)
& 1809 Victoire Françoise Lefèvre (1788-1840)

|

Amand Frédéric Séry (1813-1881)
& 1836 Radégonde Bibienne Paris (1803-?)

|

Clémence Constance Séry (1848-?)

|

Clément Patrice Séry (1880-?)
& (confidentiel)

|

Michel Jacques François Séry (1921-1978)
& (confidentiel)

|

Requérant

Vous constatez qu’il y a pas mal de lacunes au niveau des dates. Dates de décès pour les ancêtres les plus récents (sans parler des épouses) mais aussi pour les ancêtres les plus lointains. Notons au passage que je ne suis pas arrivé à remonter au XVIIe siècle ce qui me frustre beaucoup.

Il s’avère que les membres de cette lignée Séry finalement établie en Gironde ont été très mobiles : Gironde, Eure, Seine-Maritime, certes, ce n’est pas exceptionnel mais la migration hors de Seine-Maritime a eu lieu pendant une fenêtre un peu délicate, celle de la deuxième moitié du XIXe siècle. Les gens nés à cette période sont décédés au XXe siècle, c’est à dire à une époque dont les archives ne sont pas forcément facilement accessibles (si elles ont moins de 75 ans, ce sont les archives municipales, si elles ont plus de 75 ans, elles sont aux archives départementales mais peut-être pas numérisées). Pour les gens nés à la fin du XIXe siècle, il y a très souvent des notes dans la marge des actes de naissances où sont référencés les dates de mariages et de décès. Si quelqu’un né avant la mise en place de cette pratique migre hors de sa commune de naissance, il devient difficile de retrouver sa trace (il y a cependant l’outil Migranet) si les archives familiales ne sont pas suffisamment documentées. D’habitude, jusqu’au milieu du XIXe siècle, il s’avérait que les gens migraient relativement peu, certes dans les villages alentour mais pas à l’autre bout de la France. Les ancêtres des Séry de Gironde qui font l’objet de ces recherches ont donc pas mal voyagé : de la Seine-Maritime vers l’Eure toute proche puis vers la Gironde mais auparavant, au sein même de la Seine-Maritime : il n’y a qu’un seul Séry qui est né, s’est marié et est décédé dans la même commune (François Séry, 1753-1786, Saint-Aubin-du-Crétôt). Même Nicolas Séry, l’Adam de cette lignée agnatique, n’est probablement pas de Saint-Sauveur-la-Campagne mais d’une commune voisine, peut-être Manneville-la-Goupil ou une autre comme je le subodore.

Bien entendu, je ne me suis pas contenté de rester les bras ballants et j’ai cherché dans les registres de toutes les communes référencées dans cette recherche (concernant la lignée Séry mais aussi les communes d’origine des épouses). Je n’ai rien de plus, la trace des Séry se perd à Manneville-la-Goupil : j’y ai peut-être trouvé Jean Séry mais il me manque des éléments me permettant de le prouver. L’acte de baptême retrouvé semble laisser croire que deux curés opéraient dans le secteur et le curé de Manneville-la-Goupil reportait laconiquement dans ses registres le baptême d’un Jean Séry effectué par l’autre curé.

Pour l’instant, l’acte le plus ancien concernant la lignée des Séry est le mariage de Jean Séry et d’Anne Lepillier (ou Lespiller) en 1714 à Saint-Sauveur-la-Campagne (Saint-Sauveur-Emalleville) :

Photo de l'acte de mariage de Jean Séry et Anne Lespiller

Mariage de Jean Séry et d’Anne Lespiller le 30 janvier 1714 à Saint-Sauveur-la-Campagne (Saint-Sauveur-d’Emalleville)

Cousinage et généalogie descendante

Pour tenter de combler les lacunes, je me suis bien sûr intéressé aux recherches effectuées par d’autres généalogistes, celles qu’on trouve sur Geneanet. Et il s’avère qu’il y en a beaucoup :

Ceux qui ont un cousinage avec la lignée Séry : Charles Chevalier, Neirebis, Barbarotte, Jean-François Boivin, Eric Laguerre, Daniel Lemaitre, Bruno Duval, Daniel Orange (son site).

Les autres généalogistes dont le travail est non moins intéressant mais qui ne montrent pas de cousinage :

Jean Lingois, Jeannine Jourdain, Huguette Norguet, Sylviane Tessier, Rolande Perrier, Anthony Bihl, Daniel Heuze, Pascal Croize, Pierre-Marie Toullec, Thierry Tetrel, Paul Chevassus, Marie-France Wibaut.

Comme vous pouvez le constater, ça fait beaucoup de monde (comparez avec mes deux précédents billets…). J’ai soigneusement épluché leurs trouvailles pour aller à la pêche de données sur les fratries de la lignée Séry qui me concerne. Ces données sur les fratries m’ont permis de compléter certaines lacunes (trouver des dates et des actes pour mon tableau) et d’arbitrer sur certaines imprécisions. Dans la base de données plus complète (il suffit de cliquer sur les individus de la lignée agnatique) figurent non seulement les individus de la lignée agnatique mais aussi les fratries. J’ai vérifié ces données : trouvé les actes, comparé mes données, celles des différents chercheurs et arbitré quand il y avait des choix (certains chercheurs ont des informations contradictoires sur certains individus, en fouillant, on peut trier le bon grain de l’ivraie). Quand je ne pouvais pas trancher, j’ai laissé l’imprécision. Il y a des doublons dans certaines fratries mais avec les éléments disponibles, il m’est impossible de trancher.

Si vous fouillez, vous constaterez que j’ai aussi noté dans ma base toute la généalogie descendante de Nicolas Séry (l’Adam) qui découle de l’ensemble de ces recherches. Ce fut long, recueillir ces données fut presque plus long que remonter jusqu’à Nicolas Séry. D’autant plus long que certains chercheurs n’ont pas de scrupule à publier les identités de personnes probablement encore vivantes ou décédés trop récemment (il est recommandé de ne pas publier les personnes décédées il y a moins de 25 ans. Je ne publie donc que les individus décédés depuis moins de 25 ans, les individus non décédés mais nés depuis plus de 125 ans ou mariés depuis plus de 107 ans et les descendants d’individus confidentiels sont systématiquement classifiés confidentiels à leur tour, sauf exception comme par exemple ici, Michel Séry 1921-1978 dont la mère est confidentielle ou, ailleurs, mes parents, mes grands-parents et moi). Ca fait d’autant plus de monde (600 individus en tout dont la moitié de contemporains). Je n’ai pas vérifié ces données, cette descendance et je n’ai pas publié les individus contemporains. J’ai mis un lien vers chacun des chercheurs concernés pour que vous puissiez retrouver le détail (certains chercheurs agrémentent leurs trouvailles de notes de recherche qui sont très intéressantes, ce sont les leurs, je ne tiens pas à me les accaparer).

Je vous propose tout de même un arbre de descendance de Nicolas Séry au format PDF à imprimer au format A4 (je préviens, il y a quelques feuillets même si l’arbre est amputé de la moitié des individus). Les chercheurs Geneanet que j’ai cités plus haut peuvent me contacter pour obtenir directement le fichier gedcom correspondant et leur éviter le désagrément de devoir faire ça à la main.

 

SOSA Individu Profession Date naissance Lieu naissance Acte Epouse Date mariage Lieu mariage Acte Date décès Lieu décès Acte
2 Michel Jacques François SÉRY   2 janvier 1921 Quillebeuf-sur-Seine  Archives familiales Confidentiel 23 novembre 1978 Mérignac  Archives familiales
4 Clément Patrice SÉRY Mécanicien 18 octobre 1880 Bolbec [4] Confidentiel      
9 Clémence Constance SÉRY Sans profession 5 juillet 1848 Bolleville [7]              
18 Amand Frédéric SÉRY Journalier, Bucheron 19 septembre 1813 Grand-Camp [10] Radégonde Bibienne PARIS 27 novembre 1836 Bolleville [11] 8 septembre 1881 Trouville-Alliquerville [12a], [12b]
36 Pierre François SÉRY Tisserand, Journalier 11 juin 1782 Saint-Aubin-de-Crétot [13] Victoire Françoise LEFÈVRE 27 avril 1809 Trouville [14a], [14b] 22 mai 1840 Bolleville [15]
72 François SÉRY Journalier 12 octobre 1753 Saint-Aubin-de-Crétot [16] Marie Marguerite Françoise LA HURÉ 13 novembre 1780 Saint-Aubin-de-Crétot [17] 6 janvier 1786 Saint-Aubin-de-Crétot [18]
144 Pierre SÉRY Journalier 6 novembre 1723 Manneville-la-Goupil [19] Catherine BAUQUIER 21 juillet 1747 Trouville [20] 18 thermidor an IX Saint-Gilles-de-Crétot [21]
288 Jean SÉRY         Anne LESPILLER 30 janvier 1714 Saint-Sauveur-d’Émalleville [23]      
576 Nicolas SÉRY         Marguerite LETOU       avant 1714    

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *