Les commandos de France – Volontaires au béret bleu 1944-1945 de Maja Destrem

Photo du mémorial en l'honneur des Commandos de France au Haut-du-Tôt

Mémorial en l’honneur des combattants des Commandos de France tombés au Haut-du-Tôt, http://girmont18.blogspot.com/2007/11/le-haut-du-tt-5.html

Voici un article qui me tient à cœur, à vrai dire, c’est la perspective de l’écrire qui m’a initialement motivé à recommencer à tenir ce blog au début de l’année (2011). C’est moins la critique d’un livre qu’une page de mon histoire familiale et c’est d’ailleurs par ça que je vais commencer.

Photo du commando de France François Guiraud en 1945

François Guiraud (1922-2007), réfractaire du STO, évadé de France par l’Espagne, interné à Miranda, 1er Commando de France.

Mon grand-père paternel, François Guiraud, est décédé en 2007 et lors de son enterrement, de son oraison funèbre dans l’église, un vieil ami à lui est venu raconter à tous ceux présents qu’ils enterraient ce jour-là le seul résistant, le seul qui avait refusé le Service de Travail Obligatoire (STO) et engagé volontaire du village, Villemoustaussou. Tout le monde semblait interloqué même si, dans la famille, nous étions à peu près au courant de ses faits et gestes. En fait, ce qui a été révélateur pour moi, ce n’est pas tant que mon grand-père avait été militaire pendant la seconde guerre mondiale mais que tous les grands-pères n’avaient pas forcément été résistants ou militaires.

Bien entendu, c’est souvent une fois que certaines personnes décèdent qu’on se pose des questions sur elles, les questions auxquelles seules ces personnes auraient eu une réponse… Ça a été mon cas, et quelques années après son décès, je me suis mis dans l’idée de récupérer des informations sur ce qu’avait fait mon grand-père pendant la seconde guerre mondiale en commençant par fouiller dans mes souvenirs. Un vieux poster par ici, un bibelot par là, des photos, des bribes de discussions, etc. Finalement, j’ai pu facilement me rappeler qu’il fut un évadé de France, un de ceux qui avaient refusé le STO et s’étaient enfuit de leur ville/village pour rejoindre l’Afrique du Nord (et les forces françaises libres qui s’y situaient) en passant par l’Espagne (par le col de la Nuria il me semble), qu’il s’était fait capturer par les franquistes et interné dans un camp de prisonniers (à Miranda ?). Une fois libéré, il a rejoint l’Afrique du nord où après quelques errances, il a pu faire partie des Commandos de France. A partir de là, j’ai eu dans l’idée de recueillir certaines informations militaires normalement accessibles par la famille (histoire d’avoir une idée des épreuves qu’il aurait pu traverser) et mis en conséquence dans mon carnet d’adresses celles qui pouvaient m’être utiles. Ceci dit, après avoir discuté de mon projet dans la famille, on m’a rapporté que mon grand-père avait conseillé à ceux qui se seraient intéressés à son passé de lire « Les commandos de France – Volontaires au béret bleu 1944-1945 » de Maja Destrem. « Que tout était là dedans ».

Effectivement, en lisant la préface, les annexes, j’ai pu voir que ce livre était l’aboutissement d’un gros travail de recherche. A base de plus de témoignages et de documents officiels que je n’aurais espéré recueillir. La seule chose qui me manquait par rapport à cet ouvrage est tout simplement le feedback de mon grand-père.

Ainsi donc, si vous êtes de ma famille et/ou que vous vous interrogez à propos de cette période de l’histoire militaire de la France, de ce détachement militaire, les Commandos de France, dont on ne parle que très rarement hors des sites d’associations bien spécifiques d’anciens combattants. Alors, ce livre est pour vous.

Il relate la mise en place précoce du commando : de l’activité de lobbyisme de D’Astier de la Vigerie qui en sera le commandant, du recrutement, de l’entrainement, de leurs péripéties qui précèdent le débarquement de ces troupes à Saint-Tropez. Il s’attache ensuite aux faits militaires dans un style parfois aride, parfois maladroit, hésitant entre le roman et l’étalage des faits proprement dits. Je ne peux pas en tenir rigueur dans la mesure où il a fallut que Maja Destrem « syncrétise » tous les témoignages, les anecdotes, les informations documentaires, en un récit à la fois objectif et riche de détails. La narration se veut neutre mais on sent sans hésiter que le point de vue change de « scène » en « scène » selon l’origine du témoignage. Le sentiment final de ma lecture est une grande reconnaissance du travail accompli, inestimable, modéré par un certain amusement que je trouve inapproprié (de ma part).

Je m’explique. L’essentiel des gens recrutés dans les commandos de France semblaient être de jeunes rebelles patriotes évadés de France puis d’Espagne, laissés pour compte des mois durant dans les rues d’Alger (puis entrainés dans une situation précaire puis laissés de nouveau pour compte en attendant de les envoyer au front) => très loin de la discipline de fer à laquelle pense le français moyen que je suis en pensant à une troupe de commandos. Et effectivement, au fil des évènements relatés dans le livre, on a parfois le sentiment de vivre une scène des 12 salopards ou de la 7ème compagnie. Je tiens à m’excuser pour ces propos mais j’ai été nourri de « jour le plus long », de « full metal jacket », de « grande vadrouille », d' »inglourious basterds », de « band of brothers » (rappelez vous l’épisode en hiver dans les Vosges, c’était apparemment aussi le « morceau » des commandos) et autres films réalisés par des gens qui n’ont surement vu la guerre que dans les journaux. Je ne sais pas si les situations parfois cocasses (vols) parfois atrocement malchanceuses (au Haut du Tôt où la levée soudaine d’un épais brouillard révèle les commandos à une batterie de mitrailleuses allemandes qui les fauchent) qui sont relatées dans ce livre furent courantes à cette époque où nécessité faisait loi ou le sont encore en Irak ou en Afghanistan.

En tout cas, je trouve l’histoire des commandos de France très cinématographique, très charismatique. A la lecture, ils me semblent plus vrais que nature, parfois chiens fous et filous, souvent acharnés, démunis devant l’adversité mais ne lâchant rien. Y en a qui ont payé des scénaristes pour raconter des histoires moins palpitantes que la leur et avec des personnages ternes à souhait. Indépendamment du fait que cette partie fait partie de mon histoire familiale (ou du moins de l’histoire d’un membre de ma famille), je trouve injuste de voir tout ça sombrer dans l’oubli (anecdote : le square des Commandos de France à Bordeaux est en travaux et nul ne sait ce qu’il adviendra d’elle).

Si cette période du passé vous intéresse, que vous êtes à la recherche de témoignages et de souvenirs des Bataillons de Choc (les Commandos de France seront plus tard renommés en tant que 3ème Bataillon de Choc), je vous invite à rejoindre le forum de discussion suivant : Forum sur la reconstitution et l’histoire des Bataillons de Choc

Ajout du 26 mai 2012 : En ce mois de mai, Jean-Mathieu Boris publie un livre sur son parcours durant la seconde guerre mondiale. Tout l’intérêt pour moi est que mon grand-père François Guiraud était dans la 1ère compagnie des Commandos de France, dans le 4ème peloton si j’en crois les documents, alors que Jean-Mathieu Boris était dans la même compagnie mais dans le 3ème peloton.

111 comments for “Les commandos de France – Volontaires au béret bleu 1944-1945 de Maja Destrem

  1. dubrulle
    6 juin 2011 at 21 h 56 min

    bonjour,pour commencer mes respés pour votre grand-pére .Moi aussi j ai mon grand oncle à servie avec les commandos de france et participer au débarquement dans le sud et participer à la battaille des vosges,mais malheureusement il s est fait tuer à Essert territoire de belfort sur place est porte le nom des 18 commandos tuer pour liberation d Essert.alors je cherche des temoignages de personne qui aurait etait au contact avec mon grand oncle avant sa mort.merci

    • Thomas Guiraud
      7 juin 2011 at 1 h 52 min

      Essert, je crois que c’est là que mon grand-père s’est pris une balle dans la jambe en essayant de récupérer des blessés (et qu’il a gagné son macaron GIG qu’il chérissait de tout son coeur quand il fallait trouver une place de parking ^^).

      Comme témoignage, je pense que ce livre est un bon départ. Il n’est plus édité mais je pense qu’on peut le trouver encore ici et là en occasion. Pour ce qui est de retrouver quelqu’un de vivant, il va falloir se dépêcher : mon grand-père avait 22 ans à l’époque et s’il était encore vivant, il aurait 89 ans aujourd’hui. Faites le calcul, il ne doit plus rester beaucoup de témoins de cette époque.

      Ils donnent des noms dans ce livre, pas de tout le monde mais il en donne. Pour votre grand-oncle, je crois qu’il y a 2 pistes : soit trouver des compagnons d’armes grâce à son peloton (si je me souviens bien, il y avait 4 ou 5 commandos divisés chacun en plusieurs pelotons, j’ai un peu de mal à m’en souvenir, je n’ai pas du tout la culture militaire…), soit retrouver une association d’anciens combattants de la région d’origine de votre grand-oncle : d’après ce livre, les recrutés étaient regroupés en fonction de leur région, par affinité pour faciliter l’intégration et l’esprit de groupe. Il me semble que le contact a été maintenu des années et des années plus tard, c’était le cas de mon grand-père qui était invité chaque année à des commémorations.

      D’ors-et-déjà, je peux vous donner l’adresse postale de l’Amicale des anciens commandos de france, j’ai trouvé ça sur internet, peut-être que vous l’avez déjà.

      Amicale des anciens commandos de France
      20 rue Eugène Flachat
      75017 Paris

      Président : Jean Mas

      Tenez moi au courant

  2. LE GALL Yves
    13 septembre 2011 at 20 h 14 min

    Bonsoir !
    Au lendemain de l’enterrement de mon Père,Jean LE GALL,COMMANDOS DE FRANCE,je lis vos propos…
    Il ne s’agit pas de mon grand père mais de mon Père…
    Nous devons donc avoir une génération de différence et c’est tant mieux pour vous ! (sourires)
    Aux obsèques de notre cher Père,étaient présents quelques COMMANDOS,encore parmi nous,qui ont rendu un vibrant hommage à l’un des leurs.
    Qu’ils en soient içi,par ce lien,vivement remerciés!
    Si tant est que vous souhaitiez perpétuer la mémoire des COMMANDOS DE FRANCE,pour un Devoir de Mémoire,je ne saurais trop vous conseiller de prendre contact avec moi.

    Yves LE GALL
    4,impasse Paquet
    30320 MARGUERITTES
    Tel : 04 66 75 36 37/o6 08 32 28 77

    Très cordialement à vous et féliciotations pour cette intervention sur le net !

  3. durand
    21 septembre 2011 at 9 h 38 min

    Bonjour,
    Je tombe sur votre site par hasard si on peut dire alorss que je recherche des infos sur la bataille du haut de tôt à laquelle a participé mon père DURAND Gabriel, comme sergent (?) appartenat aux commandos de france et/ou 1/2 brigade choc . Il reçu ce jour là une citation à l’ordre de l’armée pour la neutralisation d’une mitrailleuse.
    Peut-etre les anciens dont il s’agit ici, étaient-ils côte à côte ? Mon père, 91 ans , est toujours vivant, mais les souvenirs précis s’effacent lentement ; mais j’ai pu récupéré auprès des archives départementales de l’hérault ses états de service :
    originaire de sint-jean de la blaquière, il s’engage comme volontaire en janvier 41 au 1er RTA à Blida après une traversée sur un chalutier, puis participe à des opérations militaires en Tunisie, puis formation parachutiste avec les américains avant de se proter volontaire pour etre parachuter en soutien des ffi du vercors, mais finalement débarque à Fréjus comme commando de france / bataillon de choc, puis bataille des vosges, libération de Belfort ( je ne sais plus dans quel ordre) et finalement arrive au bord du lac de Constance.
    Il vit aujourd’hui à Montpellier.

    • Thomas Guiraud
      21 septembre 2011 at 9 h 59 min

      D’après ce bouquin, une petite partie des commandos de France a été dépêchée par Astier de la Vigerie (et avec lui d’ailleurs) pour partir en amont et participer à des opérations avec d’autres unités que les commandos de France. Il me semble que cette partie a réintégré les autres commandos bien plus tard dans le Nord-Est de la France. A vérifier. En tout cas, je suis quasiment certain que ce sont les Commandos de France qui ont libéré Belfort et qui y sont entrés en premier.

    • Thomas Guiraud
      21 septembre 2011 at 10 h 01 min

      Par contre, je crois me rappeler que les Commandos de France n’ont été parachutés que lors de leur entrainement au Maghreb, jamais sur le terrain. Je ne sais rien du Bataillon de Choc, peut-être en a-t-il fait partie et que son unité a rejoint les Commandos de France plus tard dans les Vosges.

  4. durand
    21 septembre 2011 at 12 h 21 min

    Effcetivemment, d’après ce qu’a pu m’en dire mon père, les commandos de france et les « chocs » n’étaient pas des groupes constitués permanents, mais servaient de forces d’appoint aux diverses composantes de la 1ère armée; mon père a servi et comme commando de france et comme « choc  » selon les états de service, mais difficile de dire à quel moment précis par rapport à la campagne de france ; il a toutefois été libérateur de Belfort comme l’atteste sa médaille commémorative (commando de france ?). Concernant la formation parachutiste, il est breveté américain en 1944 ( et français en 1945)et volontaire pour les parachutages sur le vercors qui n’ont finalement pas eu lieu du fait de la chute du maquis du vercors .

    • Thomas Guiraud
      22 septembre 2011 at 11 h 48 min

      Dans le bouquin de Maja Destrem, il y a des informations relatives à votre père :

      Les ordres de bataille au départ de l’Afrique du Nord : Caporal-chef Durand, 2ème Commando, 3ème peloton, 6ème section, chef d’escouade.

      Détachement Spécial (ce petit groupe constitué d’éléments des différents commandos et qui partira avant les autres) : Durand est intégré au Détachement Spécial le 10 octobre 44.

      En ce qui concerne Belfort, je me rends compte qu’il n’y a pas beaucoup d’informations, je ne suis plus certain de ce que j’ai raconté plus haut…

      • DURAND
        25 novembre 2012 at 18 h 44 min

        Bonjour,
        Il y a plus d’un homme qui s’appelle Durand !!!
        Le caporal-chef Durand, 2ème Commando, 3ème peloton, 6ème section, chef d’escouade, que vous évoquez ici est mon père, Jean Durand, évadé de France,né à Bourgueil (37) le 18 juillet 1920.Il a participé aux combats d’Essert, Rougemont, Massevaux, le Haut du Tôt etc… Il a reçu la médaille de la ville de Belfort.Décoré de la Croix de guerre Etoile de bronze et de la Médaille des Evadés.
        Vous parlez du film « Les Démons de l’Aube » auquel mon père a participé ainsi qu’il en est fait état dans le « Journal de campagne du 2e commando  » : 26 juin 1945 : Un détachement du 2ème Commando, sous les ordres du Sergent Durand, se rend à Marseille pour y figurer dans le film “ Débarquement Sud ”(1er titre des Démons de l’Aube). Je dois dire que j’ai visionné le film (qui n’est pas un chef d’oeuvre …) sans y reconnaître mon père. Détail amusant : Jean Carmet (ami d’enfance de mon père puisque né comme lui en 1920 à Bourgueil) y incarne un certain… Durand !
        Mon père est malheureusement décédé à 54 ans.
        Je m’empresse d’acheter sur Internet le livre de Maja Destrem!
        Merci pour l’info!

        • Inès Lacroix
          30 novembre 2012 at 8 h 44 min

          Il y a aussi « La Grande Marche », de Jean Marc Lambert, Lechevallier au 2ème Commando de France

  5. M.K.
    12 octobre 2011 at 13 h 14 min

    Bonjour à tous,

    Bravo pour cette initiative, tout d’abord ! Et, surtout, merci.

    Mon oncle, Henri Chaix est décédé le 1er Juin 1963. J’avais un mois. Il est le héros de son petit frère, mon père. J’ai donc grandi dans l’ombre de ce héros, mort trop jeune.

    J’ai longtemps pensé qu’il était un « Choc », selon l’histoire connue et racontée par mon père. J’ai découvert cet été, en recoupant les faits, qu’il est passé comme le Caporal-chef Durand d’une unité à l’autre.

    Il faisait partie de ceux des Chocs ou des Commandos dont il a fait toutes les campagnes, depuis l’île d’Elbe. Il a débarqué au Cap Nègre avec le Chef Georges du Bellocq (1er Commando) et participé à la prise du Fort du Coulon avec le Capitaine Clauson. Il a aussi servi avec le Capitaine Ducourneau.

    Comme vos pères et grands-pères, il s’est battu à Belfort et a reçu la Médaille de la Ville.

    Au plaisir de vous lire et d’échanger nos éléments d’informations.
    Marc.

    • Thomas Guiraud
      14 octobre 2011 at 10 h 34 min

      Merci pour votre commentaire qui démontre comme les autres l’utilité de parler de cette période de l’histoire, de ce petit nombre d’hommes dont l’action est mal connue voire inconnue du grand public.

      Au fil des commentaires et des emails que j’ai reçu jusqu’alors à ce sujet, je me rends compte que malgré l’existence d’associations, l’existence des commandos de France n’est connue que de ceux qui en ont fait partie et leurs descendants. Il y a un manque de visibilité indéniable mais j’ai du mal à cerner s’il y a un réel besoin sociétal d’aller plus loin dans leur commémoration que le livre de Maja Destrem, les associations d’anciens combattants, les monuments, etc. Est-ce un « détail » de l’histoire de la Seconde guerre mondiale qui ne concernerait que nous, descendants de ces commandos ou de ceux qui ont été libérés par eux, ou est-ce que le concept même d’évadés et de combattants volontaires qu’ils ont été devrait être remis sur le devant de la scène au même titre que les combattants expatriés, les résistants ou les justes ? Doit-on discerner leurs combats de ceux des Forces Françaises Libres (FFL) ou des Forces Françaises de l’Intérieur (FFI) au risque de les glorifier peut-être aux dépends de ces derniers ?

      Ce sont les questions que je me pose à chaque fois que je lis un commentaire à mon billet, j’envisage à chaque fois d’aller un peu plus loin dans la commémoration, ne serait-ce qu’en faisant un article sur Wikipedia, mais je ne sais pas si ça va être réellement utile ou nuire à l’histoire.

    • Thomas Guiraud
      14 octobre 2011 at 11 h 24 min

      Sur cette page, on lit le récit de combats menés par plusieurs unités comme le bataillon de choc, les commandos de France, etc. Je trouve que ça montre bien le flou de la situation à l’époque où les unités fusionnaient en fonction des pertes

      http://rhin-et-danube-yonne.wifeo.com/le-groupe-ferry.php

    • Schwarz Jean-Georges
      5 juin 2012 at 21 h 47 min

      Bonsoir, mon père (décédé en 91) était aussi de ce commando. Du grade de caporal, son nom Schwarz Georges. Citation à l’ordre de la division et attribution de la croix de guerre avec étoile d’argent, signé du Lcl Bouvet. Je possède quelques photos que je vais scanner dont la gare du Canadel. Il m’avait dit que les « regroupements » était trés fréquents car les groupes et sections étaient malheureusement décimés trop rapidement. Son livret militaire ne comporte en fait que les grandes lignes des affectations, dommage pour moi et pour d’autres.

      • Thomas Guiraud
        6 juin 2012 at 7 h 06 min

        Bonjour Monsieur, merci pour votre témoignage. Je me permets d’attirer votre attention sur l’existence d’un site internet où vous pourrez peut-être trouver d’autres renseignements sur les commandos de france, d’autres témoignages et photos. Ce site, j’en parle à la fin du billet auquel vous répondez, c’est le forum http://1erbataillondechoc.forumactif.com/

        Il faut s’inscrire pour visualiser toutes les discussions mais je vous promets qu’il n’y a pas de piège dans cette affaire, c’est juste un choix du webmaster.

      • EHRET ANTOINE MASEVAUX
        14 avril 2014 at 20 h 16 min

        Pour Jean Georges:
        votre père vous a t’il parlé de la libération de Masevaux?
        Vous aurait’il laissé des photos, des témoignages des récits?

        Masevaux va fêter en novembre le 70ème anniversaire de sa libération par les commandos et choc’s et va organiser une exposition photos, nous sommes donc à la recherche de photos et de témoignages.
        Merci à vous
        Antoine EHRET
        antehret@estvideo.fr antoine.ehret@masevaux.fr 06 24 90 18 96

  6. lemain jean-luc
    11 novembre 2011 at 17 h 47 min

    bonjour, je suis très emu ala lecture des commentaires sur la bataille du Haut du Tot,carmon père hélas decede en 1967 y a participé. Il faisait parti des commandos bataillon de choc,je possede une photo de son groupe . Je suis allé au Haut du Tot en 2010 en pelerinage mais ce fait de guerre semble oublié Amicalement LJL

    • EHRET ANTOINE MASEVAUX
      14 avril 2014 at 20 h 22 min

      Bonsoir monsieur Lemain,
      La ville de Masevaux va fêter en novembre le 70ème anniversaire de sa libération par les commandos et choc’s et va organiser une exposition photos, nous sommes donc à la recherche de photos et de témoignages.

      La photo de son groupe nous interesse fortement ainsi que d’autres photos ou récits si vous en avez
      Merci d’avance à vous
      Antoine EHRET
      antehret@estvideo.fr antoine.ehret@masevaux.fr 06 24 90 18 96

  7. de foucaucourt jean
    24 novembre 2011 at 11 h 10 min

    Mon père était aux Commandos de France. C’est vraiment bien à vous de lutter pour le souvenir de ces hommes, qui comme tant d’autres, sous d’autres armes, ont combattu pour notre France d’aujourd’hui. Bien cordialement, Jean de Foucaucourt.

    • DURAND
      25 novembre 2012 at 18 h 50 min

      Quelle émotion de lire votre nom ! Je l’ai beaucoup entendu, lorsque j’étais enfant, dans la bouche de mon père, Jean Durand, dont je parle plus haut. Il était resté en relation avec votre père après la guerre et je me souviens être allée en visite chez vos parents à Tours, en haut de la rue Nationale, si mes souvenirs sont bons.
      Mon père avait beaucoup d’admiration pour le vôtre.
      Cordialement, Marie-Paule Durand.

      • christine jordis (de foucaucourt)
        29 décembre 2012 at 10 h 38 min

        Je trouve aujourd’hui vos messages, ainsi que celui de mon frère, Jean de Foucaucourt. Je viens de publier un livre : Une vie sur l’impossible, chez Gallimard, retraçant la vie de mon père, notamment cette partie de la guerre au cours de laquelle il dirigea un groupe des Commandos de France, Masevaux, Belfort etc.;. j’utilise les carnets qu’il a laissés, renseignements qui peut-être pourraient être utiles à ceux et celles qui cherchent à se renseigner sur cette partie mal connue de l’Histoire et cet épisode glorieux de notre défense.
        ce livre, et les témoignages que je reçois, me permettent de renouer avec ce passé et, aujourd’hui, de découvrir votre message qui me va droit au coeur.
        Cordialement. Christine Jordis

        • Marie-Paule DURAND
          31 décembre 2012 at 11 h 10 min

          Je vais bien évidemment me procurer votre ouvrage « Une vie pour l’impossible ». A lire les différents articles sur Internet le concernant, je comprends encore mieux l’admiration que mon père portait au vôtre qui représentait pour lui un « père spirituel ».
          L’histoire de ces hommes d’exception mérite d’être connue. Merci à vous!
          Cordialement,
          Marie-Paule Durand

  8. CONTE Olivier
    29 décembre 2011 at 19 h 17 min

    Messieurs,

    c’est par hasard que je suis tombé sur votre article.
    Mon père Michel CONTE était médecin auxilaire au 3ème commando de France et a participé au combat du Haut du Tôt, à la prise de Belfort et au combat pour la prise de Masevaux. Il a été grièvement blessé lors de ce combat le 23/11/1944 29/11/1944.
    Je possède le livre sur les Commandos et son nom de mon père est cité 2 ou 3 fois.
    Je reste à votre disposition si vous désirez + d’infos
    Olivier CONTE

    • Thomas Guiraud
      30 décembre 2011 at 9 h 23 min

      Bonjour, merci pour cette intervention.

      J’ai une question (à vous comme aux intervenants précédents et à venir) : est-ce que vous savez s’il y a d’autres ressources (livres ou autres médias) sur les Commandos de France autres que le livre de Maja Destrem et les documents qui y sont annexés ?

    • EHRET Antoine
      19 mars 2014 at 19 h 46 min

      Bonjour Monsieur,
      Je m’appelle Antoine EHRET et suis Adjoint au Maire de la Ville de Masevaux libérée fin novembre 1944 par les Commandos de France et les 1er et 2ème CHOC’s.

      Nous voulons donner aux cérémonies du 70ème anniversaire de cet évènement un cachet particulier et perpétuer le devoir de mémoire.

      Ainsi nous sommes entrain de préparer une Exposition photos + commentaires répartie sur les lieux mêmes des principaux combats.
      Pour cela nous recherchons des photos d’époques, des récits, des témoignages, des articles de presse, des films, des cartes postales sur cette période et particulièrement pour les journées du 25 au 30 novembre 1944 ainsi que pour le mois de février 1944 avec la visite du maréchal de Lattre de Tassigny.
      Vous pouvez sans doute nous aider à travers des documents que vous avez et par vos relations.
      Bien sûr les documents seront rendus aux émetteurs.

      Nous vous invitons d’ores et déjà à la clôture des cérémonies de cet anniversaire qui aura lieu le 23 Novembre 2014.
      Voici mes coordonnées :

      – Mairie de Masevaux, 5 rue du Maréchal de Lattre de Tassigny 68290 MASEVAUX
      antehret@estvideo.fr
      – 06 24 90 18 96 ou 03 89 82 46 39
      Merci d’avance.

      Sincères Salutations

      Antoine Ehret
      Adjoint au Maire
      Chevalier ONM

  9. Olivier CONTE
    30 décembre 2011 at 11 h 59 min

    Bonjour,

    Il y a eu un article dans les année 2000 je crois sur les commandos de France dans le magasine 39/45 (mensuel sur la 2nd Guerre). je vais tâché de remettre la main dessous.
    Pour le reste je ne crois pas, à part une publication juste après guerre sous le non « Bataillon de Choc », retracant l’ensemble des faits d’armes du Choc, des commandos, j’ai trouvé ce livre dans les souvenirs de guerre de mon père et je pense que c’est une publication qui a été faite par l’association des anciens commandos avec une diffusion se limitant aux anciens membres des commandos, des chocs etc …
    Je reste à votre disposition
    bien à vous

    PS : Une petite erreur a rectifié dans mon premier commentaire :
    Mon père à été blessé non pas le 23 mais le 29/11/1944

    • Thomas Guiraud
      30 décembre 2011 at 12 h 17 min

      J’ai rectifié votre précédent commentaire.

      De mon côté, j’ai entendu parler d’un film sorti peu après la guerre où un des protagonistes était un commando de France ou du bataillon de choc. Je ne me rappelle plus du titre mais je me rappelle qu’il était édité par René Chateau Vidéo (la pub qui passe en ce moment à la TV tombe à point nommé).

      J’ai aussi entendu parler d’une bédé intitulée « Choc ! » dans le petit format qui se pratiquait il y a longtemps. J’ai un peu trainé dans les brocantes du coin (Bordeaux) mais je suis rentré bredouille.

      A titre privé, je suis aussi intéressé par tout scan de matériel (photos, documents) sur les commandos de France (pas seulement le 1er dans lequel a servi mon grand-père). « A titre privé » parce que je pense que ce serait une bonne idée d’alimenter le site Wikipedia mais ce serait un gros travail et je ne veux/peux pas disposer du fond documentaire des autres.

  10. Olivier CONTE
    30 décembre 2011 at 14 h 46 min

    rebonjour,

    le film s’intitule « Les Demons de l’aube » de Yves Allégret avec Georges Marchal, Jean Carmet, Simone Signoret, André Valmy, Dominique Nohain … réalisé en 1945
    Simone Signoret était à l’époque l’épouse de yves Allègret avant quelle ne rencontre Yves Montant.
    Pour le petite histoire, mon père a assité à la première du film avec ses anciens compagnons d’arme, était présent bien sur toute l’équipe du film dont les acteurs et bien entendu Simone signoret alors enceinte de sa fille Catherine Allégret futur maman de Benjamin Castaldi l’animateur télé.
    Le film d’ailleur n’est franchement pas génial …..

    Comme souvenir de mon père de cette époque, j’ai retrouvé des insignes en tissus porté sur la veste de combat et le béret + des photos + les citations de mon père à l’ordre de la division et de l’armée + des lettres qu’il a écrit avant, pendant et après les combats du Haut du tôt, de Belfort, de essert, et de Masevaux. c’est extrèmement poignant et réaliste sur l’état d’esprit de ces jeunes hommes (mon père avait 22 ans en 1944), mais paradoxalement cela semblait tout à fait naturel pour eux. Ils avaient une conscience tout à fait extraordinnaire du sacrifice suprème.
    Un extrait de lettre illustrant mes propos : « si ce n’est pas la croix de guerre, ce sera la croix de bois »

    A plaisir de vous lire

  11. lemain jean-luc
    9 janvier 2012 at 12 h 17 min

    bonjour,suite à mon mail du 11/11 dernier, je vous livre qq propos qui me reviennent au sujet de mon père – ce hèros -. 1è je vous envoie une photo de son groupe 2è a partir de la G. 2è il a été a bord du sous marin Casabianca.3è vous parlez d’un film ou un protagoniste etait un commando,il s’agit peut-etre de mon père car après la guerre il a été le chauffeur du réalisateur,acteur Noel Noel il est figurant dans le film « Le père tranquille » helas on ne voit que son bras car il conduit une traction FFI.Quand j’etais enfant nous sommes allés 2 fois au Haut du Tot vers 1960,je me rappelle que mon père allait signer un livre d’or dans une auberge a coté de l’eglise. Qu’est devenu ce livre ? J’espere pouvoir vous envoyer les photos . Jai réussi a me procurer le livre Les commandos de France et vous remercie du devoir de memoire que vous avez entrepris qui me submerge d’emotion

    • Thomas Guiraud
      9 janvier 2012 at 14 h 37 min

      Bonjour, j’ai bien reçu vos deux photos et je vous en remercie. Est-ce que vous connaissez l’identité des autres personnes qui y figurent et les dates et lieux précis de prises de vue ? Bien entendu, sans votre accord, je ne les publierai pas 😉

    • EHRET Antoine
      19 mars 2014 at 19 h 48 min

      Bonjour Monsieur,
      Je m’appelle Antoine EHRET et suis Adjoint au Maire de la Ville de Masevaux libérée fin novembre 1944 par les Commandos de France et les 1er et 2ème CHOC’s.

      Nous voulons donner aux cérémonies du 70ème anniversaire de cet évènement un cachet particulier et perpétuer le devoir de mémoire.

      Ainsi nous sommes entrain de préparer une Exposition photos + commentaires répartie sur les lieux mêmes des principaux combats.
      Pour cela nous recherchons des photos d’époques, des récits, des témoignages, des articles de presse, des films, des cartes postales sur cette période et particulièrement pour les journées du 25 au 30 novembre 1944 ainsi que pour le mois de février 1944 avec la visite du maréchal de Lattre de Tassigny.
      Vous pouvez sans doute nous aider à travers des documents que vous avez trouvés et par vos relations.
      Bien sûr les documents seront rendus aux émetteurs.

      Nous vous invitons d’ores et déjà à la clôture des cérémonies de cet anniversaire qui aura lieu le 23 Novembre 2014.
      Voici mes coordonnées :

      – Mairie de Masevaux, 5 rue du Maréchal de Lattre de Tassigny 68290 MASEVAUX
      antehret@estvideo.fr
      – 06 24 90 18 96 ou 03 89 82 46 39
      Merci d’avance.

      Sincères Salutations

      Antoine Ehret
      Adjoint au Maire
      Chevalier ONM

  12. lemain jean-luc
    11 janvier 2012 at 9 h 15 min

    Non, je ne connais pas le lieu et les soldats sur la photo, bien sur que vous pouvez publier ces photos.

    • Thomas Guiraud
      14 janvier 2012 at 18 h 21 min

      Voilà, j’ai enfin pris le temps de publier les photos que vous m’avez transmises.

  13. Médé
    8 février 2012 at 16 h 56 min

    Bonjour.
    Mon grand-père était dans le 3ème Commando De France.
    Plusieurs photos dispos avec les lieux écrits derrière mais pas de dates.
    Il s’appelle Marcel Burgé , né en 1920 à Frolois (54) et réside actuellement à Pulligny (54) en Lorraine.
    Cordialement.
    Médé

    • EHRET Antoine
      19 mars 2014 at 19 h 51 min

      Bonjour Monsieur,
      Je m’appelle Antoine EHRET et suis Adjoint au Maire de la Ville de Masevaux libérée fin novembre 1944 par les Commandos de France et les 1er et 2ème CHOC’s.

      J’ai découvert que votre grand père en faisait partie.

      Nous voulons donner aux cérémonies du 70ème anniversaire de cet évènement un cachet particulier et perpétuer le devoir de mémoire.

      Ainsi nous sommes entrain de préparer une Exposition photos+commentaires répartie sur les lieux mêmes des principaux combats.
      Pour cela nous recherchons des photos d’époques, des récits, des témoignages, des articles de presse, des films sur cette période et particulièrement pour les journées du 25 au 30 novembre 1944 ainsi que pour le mois de février 1944 avec la visite du maréchal de Lattre de Tassigny.
      Vous pouvez sans doute nous aider à travers des documents que votre grand père peut avoir, ou vous et par vos relations.
      Bien sûr les documents seront rendus aux émetteurs.

      Nous vous invitons d’ores et déjà à la clôture des cérémonies de cet anniversaire qui aura lieu le 23 Novembre 2014.
      Voici mes coordonnées :

      – Mairie de Masevaux, 5 rue du Maréchal de Lattre de Tassigny 68290 MASEVAUX
      antehret@estvideo.fr
      – 06 24 90 18 96 ou 03 89 82 46 39
      Merci d’avance.

      Sincères Salutations

      Antoine Ehret
      Adjoint au Maire
      Chevalier ONM

  14. 12 février 2012 at 3 h 24 min

    Bonjour Messieurs

    Je viens de découvrir votre site, je m’intéresse aux chocs et commandos de france depuis quelques années

    Je possede un forum sur lequel sont rassemblés beaucoup de documents relatifs aux chocs (essentiellement le 1er bataillon de choc mais aussi les commandos de france, d’afrique, janson de sailly, cluny…).
    Nous sommes en contact également avec l’amicale du CNEC/1er choc et l’amicale des commandos de france (par le biais de Monsieur CANARD), que nous rencontrons lors des commémorations (Masevaux, Jebsheim, Toulon pour le moment).

    Nous avons aussi grace à la présence de vétéran et de familles de chocs/commandos pu retrouver des infos pour des personnes faisant des recherches.

    Voila, je vous invite à venir nous rendre visite, nous demandons juste une petite présentation.

    http://1erbataillondechoc.forumactif.com/

    Amicalement

    Valentin TISSOT.

    • Thomas Guiraud
      12 février 2012 at 12 h 59 min

      Bonjour, je connaissais votre forum (et j’ai été flatté de découvrir hier soir un lien qui menait vers ce billet). Mais il y a un problème : on ne peut le visualiser qu’en étant inscrit (ou en surfant sur le cache de Google 😉 ), je n’aime pas trop ça dans le sens où on ne sait pas trop dans quoi on met les pieds.

      Si je puis me permettre, d’après ce que j’ai pu lire sur le cache de Google, votre forum est un des sites qui contient le plus d’informations sur le sujet (si ce n’est LE site qui en contient le plus), vous devriez permettre sa lecture aux anonymes. Il manque un espace sur le net suffisamment visible pour perpétuer le souvenir du bataillon de choc et des commandos de France. Ma page n’est qu’une simple fiche de lecture qui ne mérite pas son audience et j’ai bien envisagé de compléter les fiches de Wikipedia mais je ne peux pas faire ça tout seul (par manque de connaissances et de légitimité). A mon sens, d’après ce que j’ai pu lire, votre site, par la masse de connaissance et l’esprit de collaboration propre aux forums, est le plus à même de remplir cet office.

  15. 12 février 2012 at 9 h 43 min

    Messieurs , bonjour. Comme mon camarade Valentin (ci dessus) je suis sur le Forum 1er Choc, mononcle et mon père ayant été dans cette unité (44/46 et 46/48) Adhérent à l’Amicale depuis 1980 , j’ai cotoyé plusieurs fois (de89 à99) des ancians Cdos (de France et d’Afrique) . Nous traitons sur le Forum du 1er Choc les autres unités de Choc (6 en 1945) dont le Cdo de France…..Je vous invite à y venir (une simple inscription suffit) et je pense que vous y trouverez des éléments….Cdlt

  16. 12 février 2012 at 9 h 51 min

    Re-bonjour. En relisant mon message ci dessus je m’aperçois que j’ai oublié de dire que mon oncle et mon pére étaient au Bataillon de Choc (1er). Cdlt

  17. 12 février 2012 at 9 h 58 min

    Re-re-bonjour. Si Mr Jean-Luc LEMAIN revient « au contact », je souhaiterai qu’il puisse mettre ses 2 (belles) photos sur le Forum 1er Choc, j’ai personnelement plus de 600 photos du 1er Choc , quelques dizaines du Cdo de France (3éme Bataillon de Choc)des Cdos d’Afrique (5éme Choc )Cdo de Cluny (4éme Choc)et Bataillon Janson de Saily (2éme Choc)…Je n’ai malheureusement aucune photo du Commando de Provence (6éme Choc)….Cdlt

    • Thomas Guiraud
      12 février 2012 at 13 h 09 min

      Bonjour, M. Lemain est normalement abonné aux commentaires de ce blog. Il devrait lire sous peu votre appel.

  18. Valentin TISSOT
    12 février 2012 at 11 h 34 min

    @Thomas: pour les support parlant des commandos de france, il y a le journal de marche des commandos de france (assez difficile à trouver), la bd chocs dont vous parlez, il y a également un livre sur le détachement spécial écrit par un ancien commando, ensuite il y a des numéros de militaria magazine.

    Si vous avez besoin d’info n’hésitez pas je pourrai jeter un coup d’oeil dans le JMO des commandos de france

    • Thomas Guiraud
      12 février 2012 at 13 h 12 min

      Vous pensez qu’il y a moyen de trouver des versions numérisées de ces sources et les diffuser ici et là ?

      • Thomas Guiraud
        12 février 2012 at 14 h 56 min

        Bon, en ce qui concerne Militaria, ce sont des documents toujours commercialisés donc je suppose que non.

  19. Valentin Tissot
    12 février 2012 at 22 h 20 min

    Bonsoir

    En ce qui concerne l’inscription sur le forum le but est de creer un semblant de proximité entre les membres, ou au moins savoir à qui nous parlons dans les discussions, c’est plus sympa. Sur le forum nous n’abordons pas d’autres sujets que les commandos de la 1ere armée française, l’uniformologie, les chocs en indochine, algérie, ainsi que les commémorations auxquelles nous participons. ;).

    Le forum a grandit au fur et à mesure des inscriptions, chaque membre apportant son lot d’informations.
    Pour les documents il ne me semble pas qu’il existe de version numérisée.

    Pour le livre sur le détachement spécial vous pouvez le trouver facilement sur internet (ebay, priceminister,…)

  20. Inès Lacroix
    8 mars 2012 at 19 h 32 min

    Il y a l’excellent livre très détaillé ( et vécu) de Raymond Muelle:Bataillons de choc et commandos de la 1ère armée. IOn le trouvait facilement sur amazon récemment encore.
    Le commando spécial a débarqué avec d’Astier un peu avant les autres, il existe un livre à son sujet, mais apparemment difficile à trouver

  21. Inès Lacroix
    20 mars 2012 at 20 h 18 min

    J’ai envoyé des scans de photos sur votre site, ne pouvant pas les faire passer ici. Avez-vous pu les ouvrir?

    • Thomas Guiraud
      20 mars 2012 at 20 h 40 min

      Oui oui je les ai reçues il y a quelques jours, c’est juste que je n’ai pas pris le temps de vous répondre. Dites moi, puis-je publier ces photos sur ce billet avec les indications que vous m’avez données ? Est-ce qu’elles peuvent être utilisées sur le forum de discussions http://1erbataillondechoc.forumactif.com/ ? Ils ont beaucoup de photos du bataillon de choc, des commandos de france et du détachement spécial.

  22. LE GALL Yves
    28 avril 2012 at 16 h 45 min

    28.04.2012
    Bonjour à tous,
    A la réception du mail de notre ami Thomas Guiraud,auquel je me suis empressé de répondre,je reviens sur ce forum.Un certain Philippe VIDARD (ou VIDAL) m’avait contacté par téléphone il y a quelques mois.Je lui ai donné mon adresse mail mais n’ayant plus de nouvelles depuis,peut etre l’avait il mal notée…?Je me permets donc de la retransmettre içi : taximaguerittes(at)aol.com
    Avec mes amitiés commandos à tous.
    Yves,fils de Jean LE GALL du 1er Commando

    • Thomas Guiraud
      28 avril 2012 at 17 h 59 min

      Bonjour, j’ai bien reçu et lu votre email.

      Malheureusement, il y a peu de chances pour que M. VIDARD/VIDAL vienne vous répondre : seuls ceux qui postent un message sur ce blog (qui n’est pas un forum loin de là) se voient proposer l’option d’être averti quand une réponse est faite sur ce billet. Et à la condition de mettre une adresse email valide dans la case « email » et non « site internet », erreurs faites assez souvent, malheureusement.

      En tant que tenancier de ce site, j’ai accès à des informations qui ne sont pas publiques (comme les adresses email) mais la personne à laquelle vous faite référence n’a pas posté de commentaire donc n’a pas laissé de trace qui aurait pu me servir pour vous mettre en contact avec elle.

      Vous êtes donc tributaire d’un éventuel nouveau passage sur ce billet, ce qui peut se faire d’ici quelques minutes comme dans quelques années…

      C’est justement la différence entre un blog et un forum qui permet d’optimiser les chances de rester en contact. Sur un blog, les gens passent pour ne plus revenir, sur un forum (plus complet, plus ergonomique au niveau des échanges, avec une meilleure rémanence des propos) les gens peuvent entrer et rester en contact plus facilement.

      C’est pour ça que je propose depuis quelque temps aux personnes qui ont laissé une trace de leur passage sur ce billet de s’inscrire et de découvrir le forum de discussions http://1erbataillondechoc.forumactif.com/ qui est à mon avis le forum francophone incontournable sur les bataillons de choc de la seconde guerre mondiale que ce soit le Bataillon de Choc (le 1er) ou les Commandos de France (le 3ème).

  23. AUGENDRE MARC
    18 juin 2012 at 17 h 07 min

    Bonjour

    Mon pére René Augendre , décédé en Décembre 1997 a participé à l’epopée des Commandos de France , 4é bataillon dans lequel il était Adjudant sous les ordres du Lieutenant Biaggi, il a fait partie de la bataille du Haut du Tôt donc de la campagne vers l’Autriche
    Je posséde des photos mais trés peu dont une avec Alphonse Boudard
    Voila je voulais à ma façon rentre hommage au courage des jeunes Français de l’époque pour nous avoir rendu notre liberté et dignité
    Cordialement
    Marc Augendre.

    • Jacques Rebel
      27 août 2016 at 16 h 51 min

      Mon père as participer aux combat du haut du tôt, en fut extrêmement marqué. Il se nommait Rebel Robert est était caporal au terme choc,il me semble.

  24. 1 août 2012 at 11 h 24 min

    Messieurs,

    I chanced upon this article and blog, which fascinate me as I am currently researching the military career of Pierre Soyer de Bosmelet, who was, as stated in Maja Destrem’s book, Captaine of the 3rd Commando de France, the very one in which Olivier Conte’s father, Michel Conte, served as a doctor. Although de Bosmelet wrote an 80-page memoir about the early part of his career, commanding Senegalese troops on the Somme in 1940, there is very little trace of his activity after joining the Commando in 1944. I would naturally be most interested in any information that anyone could provide, and I would be particularly pleased if I could make contact with Olivier Conte, since he mentions letters that his father wrote during and after the war, and these might contain information useful to me. I can be contacted by email: jlander(at)tasisengland.org

    Many thanks for any assistance, and let me add my sentiments of admiration for the Commandos who fought so bravely to free France from the occupiers.

    • Thomas Guiraud
      1 août 2012 at 14 h 18 min

      Mr. Lander,

      As current owner of this blog, I have access to M. Conte’s email. I will send him a message in order to contact you.

      If you want more informations about the Commandos, I draw your attention to the forum we talked about earlier : http://1erbataillondechoc.forumactif.com/

      There, you will find a lot of people interested in french commandos history (commandos de france, bataillon(s) de choc, commandos d’afrique and so on…). Few days ago, Inès Lacroix transcribed the Commando’s Official Diary (Journal de Marche Officiel des Commandos de France). Even if it’s a french spoken website, I think you will find people who speak english.

  25. LE GALL Yves
    1 août 2012 at 19 h 01 min

    Bonjour à tous et plus particulièrement à notre ami Thomas Guiraud,que je remercie pour ce mail.
    Navré de n’avoir pas répondu à votre réponse du 28 avril mais je n’en avais pas pris connaissance…
    Je rappelle,pour la petite histoire,que je suis le fils de Jean LE GALL,décédé en septembre 2011,qui appartenait au 1er COMMANDO.
    ^près avoir relu ce soir tous les précédents commentaires,je n’ai pas grand chose à ajouter.
    Je possède,biensur,tous les ouvrages sus-cités dont le revue « CHOC »de 1946 en double exemplaire.Si celle-ci devait faire plaisir à l’un d’entre vous,je la mets gratuitement,bien sur,à sa disposition.
    Pour celà et pour toutes éventuelles questions concerant le passé de mon cher Père,il suffit de m’appeler au 06 71 53 71 87.(autorisation de communication içi donnée).
    Une fois encore,merci à tous de perpétuer ce devoir de mémoire,par ces temps si…troublés !!
    Petit point encore avant de vous saluer : sans doute n’êtes vous pas sans savoir qu’il existe toujours des gens au HAUT du TÖT,qui ont traversé cette période et qui s’en souviennent.Je corresponds chaque années avec eux.Il suffit d’écrire à Mr le Maire de ce village,un homme charmant,qui saura vous conseiller en la matière dans vos recherches du Souvenir…
    A tous et à toutes,mes Amitiés COmmando.
    Yves LE GALL
    4,impasse Paquet
    30320 MARGUERITTES
    06 71 53 71 87

  26. Olivier CONTE
    2 août 2012 at 17 h 30 min

    Bonsoir à tous,

    Merci cher Thomas de votre email concernant monsieur James Lander. je lui ai adressé un petit couriel pour prise de contact.
    Bien à vous.
    PS : j’ai 2 photos d’époque : une de mon père seul et une autre avec 3 ou 4 commandos. Cela peut il vous intéressé ou interessé le forum de monsieur Valentin Tissot ?

    • Thomas Guiraud
      2 août 2012 at 17 h 41 min

      Bonjour,

      Il ne fait aucun doute que vos photos intéresseront du monde encore plus sur le forum que sur ce blog qui n’est qu’un lieu de passage pour la plupart. Si vous voulez, je peux les publier sur le forum en votre nom. Si cette proposition vous intéresse, envoyez moi les images avec la plus grande résolution possible directement à mon email (thomas@guiraud.co). Comme le forum nécessite une inscription pour le consulter, ça constitue un espace privé et ces photos n’apparaitront normalement pas dans les moteurs de recherche (si ce détail vous gênait).

  27. 3 août 2012 at 11 h 02 min

    Cher Thomas Guiraud,

    Thank you for your emails and for putting me in contact with Monsieur Conte, who has very kindly emailed me and to whom I’ve sent a reply, so perhaps he will be able to assist me.

    I looked at « http://1erbataillondechoc.forumactif.com/ » hoping to find the transcription by Inés Lacroix of the Journal de Marche Officiel des Commandos de France, which you mentioned. I wasn’t able to locate it, but perhaps I misunderstood where the transcription is to be found. I’m guessing that it must be a rather large document!

    Let me just add, in case anyone else might have information about the 3eme Commando, that I can read French fairly well, though I would embarrass myself if I attempted to write it.

    Amicalement,

    Jim

  28. 3 août 2012 at 20 h 59 min

    Cher Thomas Guiraud,

    Thank you for all the good advice. I was unable to access any of the sites for the Journal de marche, but I’ve sent an email to Madame Lacroix as you suggested.

    Regards,

    Jim

  29. Inès Lacroix
    5 septembre 2012 at 21 h 19 min

    Dear Mr Lander
    happening to look at our friend Thomas Guiraud’s site, I find that I never received youe e-mail, I don’t know why. I remember the name Bosmelet in that « Journal de marche – we write also JMO for short. Anyway, if you can access directly to the bataillon de choc site, you will find at the end of the list: « Les autres commandos de la 1ère Armée » Double clic on it , then on the subject « Commandos de France », and then, at last, you’ll get access to the three parts of the JMO in three subjects. If that doesn’t work, come back to the Thomas Guiraud – I don’t doubt our frien’s kind permission! – and I’ll give you the other e-mail I use in such cases (I don’t remember it exactly just know!) But I hope you will soon get your bearings on the bataillon’s site, which is full of interesting items

  30. GENDRAUD
    8 octobre 2012 at 10 h 23 min

    Bonjour
    Je recherche des infos sur mon père GENDRAUD Marcel rattaché en novembre 44 à la 1ère Armée – 1er groupe Bataillon de choc 3ème commando sous les ordres du Capitaine SOBRA. Je dispose d’une vingtaine de photos qu’il appelait son trésor de guerre.
    Merci d’avance pour une réponse

  31. Inès Lacroix
    8 octobre 2012 at 13 h 02 min

    Bonjour!
    Quelques éléments de réponse:
    1°Le capitaine Sobra est nommé à la tête du 3è§me Commando le 9 Avril en Allemagne
    2° En Novembre 44, les Commandos de France, à la suite de lourdes pertes, sont en effet renforcés par le bataillon Janson de Sailly, groupe de jeunes résistants arrivés de Paris, et par des éléments du maquis Bayard, avec lesquels on formera par la suite le 3ème Commando,qui deviendra ensuite un élément d’un des nouveaux bataillons de choc (le 3ème si je ne me trompe pas).
    3° A priori, votre grand-père ne figure pas dans les listes de blessés graves (ce qui ne veut pas dire qu’il n’ait jamais été blessé)
    4° Vous trouverez le Journal de Marche du 1er Commando de France, qui, en réalité, donne la marche des 3 Commandos du début à la fin, sur le Forum « http://1erbataillondechoc.forumactif.com/ » indiqué un peu plus haut si vous vous y inscrivez, ce qui n’est pas du tout ennuyeux, et vous y verrez aussi des photos. Si vous pouvez y mettre celles de votre grand-père, nous en serions ravis et je suis sûre que Thomas sera de mon avis!
    I. Lacroix

  32. Gendraud
    30 novembre 2012 at 9 h 48 min

    J’ai lu le livre, j’ai appris énormément de choses sur le passé de mon père. Excellent livre. Je suis allé aussi sur le site du 1er batailon de choc. J’y ai déposé des photos. Merci à Tous en attendant peut-être d’autres nouvelles

    • Thomas Guiraud
      30 novembre 2012 at 10 h 16 min

      Merci pour votre témoignage, à l’occasion, je passerai sur le forum pour y voir ces photos.

      De mon côté, j’ai appris qu’il y avait peut-être des photos de mon grand-père qui datent de cette époque mais il va falloir attendre les fêtes de Noël pour que je confirme ça.

  33. Emmanuel Le Clercq
    22 décembre 2012 at 18 h 43 min

    Bonjour,

    J’ai lu avec intérêt les différents témoignages autour de votre critique littéraire.

    J’ai moi-même un attachement familial direct sur ce sujet, mon père Noël décédé en 1984 ayant appartenant au Détachement spécial (il est d’ailleurs l’auteur du livre du même nom).

    J’ai essayé de me connecter au site http://1erbataillondechoc.forumactif.com/ que vous évoquez afin de consulter le journal de marche que vous mentionnez (je l’ai eu en main, mais il s’est perdu lors de la succession de mon père), mais j’ai quelques difficultés à y accéder. Sauriez-vous qui contacter à ce sujet ?

    Je vous souhaite en tout cas d’excellentes fêtes de fin d’année et de bonnes recherches historiques.

    Trés sincères salutations,

    Emmanuel Le Clercq

  34. Inès Lacroix
    22 décembre 2012 at 19 h 04 min

    Bonjour. une fois sur le site , il vous faut ouvrir « gare de Staouéli » et vous présenter rapidement. Après quoi les administrateurs vous donneront l’accès au Forum et vous trouverez le JMO dans la section consacrée aux Commandos de France.Bonne lecture
    I.L.P.

  35. Emmanuel Le Clercq
    22 décembre 2012 at 19 h 21 min

    Bonsoir Madame Lacroix,

    Merci pour votre réponse.

    Je suppose que la « gare de Staouéli » est la photo qui s’affiche quand on suit le lien internet.

    J’ai essayé de m’enregistrer sur le forum voici 1H environ, mais peut-être y a-t-il un délai avant que les administrateurs donnent l’accès au site, car la connection de fonctionne pas quand je l’essaye.

    Trés sincères salutations et trésbonnes fêtes de fin d’année

    Emmanuel Le Clercq

  36. Emmanuel Le Clercq
    22 décembre 2012 at 19 h 21 min

    Bonsoir Madame Lacroix,

    Merci pour votre réponse.

    Je suppose que la « gare de Staouéli » est la photo qui s’affiche quand on suit le lien internet.

    J’ai essayé de m’enregistrer sur le forum voici 1H environ, mais peut-être y a-t-il un délai avant que les administrateurs donnent l’accès au site, car la connection de fonctionne pas quand je l’essaye.

    Trés sincères salutations et trés bonnes fêtes de fin d’année

    Emmanuel Le Clercq

  37. Inès Lacroix
    22 décembre 2012 at 19 h 46 min

    Pas tout à fait: normalement vous tombez sur une photo du collectif à une cérémonie. il faut descendre, vous trouverez au dessous une série de sujets, « Staouéli » est le second, vous pourrez l’ouvrir en cliquant dessus

  38. Emmanuel Le Clercq
    23 décembre 2012 at 7 h 29 min

    Bonjour,

    Merci pour votre nouvelle réponse.

    Il semblerait que j’ai un problème technique : sous la photo commémorative, j’ai seulement droit à un bandeau publicitaire évolutif…
    Si vous avez la possibilité de transmettre un message aux administrateurs du site, je vous laisse mon adresse mail : emjleclercq(at)aol.com

    Merci encore pour votre aide.

    Trés sincères salutations,

    Emmanuel Le Clercq

  39. Thomas Guiraud
    23 décembre 2012 at 8 h 59 min

    Y a un souci parce que quand je désactive mon outil anti-pub (trueblock plus pour firefox), je ne vois pas le bandeau publicitaire dont vous parlez, même en me déconnectant du forum (il y a parfois des solutions publicitaires qu’on active seulement pour les visiteurs de passage et qui disparaissent pour ceux qui s’inscrivent).

    Est-ce que ça ne viendrait pas de votre ordinateur ? Un logiciel malveillant qui insèrerait de la pub ici et là lors de votre navigation internet ?

    Pouvez vous faire une capture d’écran ( appuyez sur le bouton « impr. écran », ouvrez le logiciel Paint qui est installé d’office sur Windows, faites CTRL+V en même temps pour coller la capture d’écran, enregistrez l’image résultante et envoyez la moi par email thomas@guiraud.co et gardez là sous le coude pour les admins du forum du bataillon).

    A ce propos, évitez d’afficher votre adresse email sur le net si vous n’utilisez pas une adresse poubelle comme la mienne. Remplacez le symbole @ par (at), les gens comprendront. Je modifie votre adresse sur votre message précédent 😉

  40. Valentin tissot
    26 décembre 2012 at 22 h 44 min

    Bonjour monsieur le clercq, Inès m’a informé de votre problème pour vous connecter. j’ai validé votre inscription et normalement vous devriez avoir accès à l’intégralité du forum 😉

    Au plaisir de vous lire, j’ai en ma possession le bouquin de votre père sur le détachement spécial que je conseille aux personnes s’intéressant aux commandos de France.

    À bientôt

    Cordialement

    Valentin

  41. Emmanuel Le Clercq
    27 décembre 2012 at 15 h 11 min

    Bonjour et merci.

    Je n’ai toujours pas réussi à me présenter sur le site, mais je peux me promener dessus. De toute manière, je pense que l’essentiel est dit.

    Bien cordialement et trés bonne année à vous

    Emmanuel Le Clercq

  42. Christine Jordis (de Foucaucourt)
    29 décembre 2012 at 10 h 59 min

    Je me permets de vous signaler que je viens d’écrire un livre retraçant la vie de Henri de Foucaucourt, dont je suis la fille. Ce livre, intitulé Une vie pour l’impossible, a paru chez Gallimard en octobre 2012. Il raconte en particulier (je me suis aidée de ses carnets) les actions du groupe de Commandos dont il fut à la tête:
    le coup de commandos sur Essert, l’anéantissement de nuit d’un PC de la gestapo, la prise de Masevaux, tête de pont sur la Doller, qui ouvrait la porte du Thann. La ville, solidement occupée par des troupes allemandes trois ou quatre fois plus nombreuses a été enlevée dans un commando de nuit au cours duquel mon père dut supprimer une sentinelle à l’arme blanche.
    J’ai encore quelques documents qui pourraient peut-être intéresser certains d’entre vous. Mon père est mort en 1996.
    Très cordialement à vous et bonne année 2013
    Christine Jordis

    • Thomas Guiraud
      31 décembre 2012 at 17 h 18 min

      Merci pour votre intervention, je pense que celle-ci n’est pas tombée dans l’oreille d’un sourd : il y a des intéressé(e)s qui « rodent » sur ce modeste blog 😉

      Pour ma part, je viens de faire l’acquisition de votre livre que je ferais tourner parmi ceux de mon entourage qui s’intéressent à cette époque.

      Bonne année à vous ainsi qu’à tous ceux et celles qui passent ici bas 🙂

  43. LE GALL Yves
    29 décembre 2012 at 21 h 16 min

    chère Madame,
    Je vien sde vous répondre personnellement suite à votre mail peronnel,dont je vous remercie vivement.Très cordialement à vous.
    Yves LE GALL

  44. Thomas Guiraud
    31 décembre 2012 at 19 h 03 min

    Bonjour tout le monde, on me demande dans mon oreillette si vous connaissez les grades des dénommés :

    Fernand Hoen du 2ème peloton du 3ème Commando
    Roger Contat du 3ème Commando selon le livre de Mme Destrem

  45. lemain jean-luc
    20 janvier 2013 at 18 h 37 min

    Bonjour M. Guiraud

    Sur le site du Haut du Tot, il est navrant d’aller jusqu’a la page 22 pour découvrir votre site, alors que vous devriez figurer en 1 ère page . Les Commandos de France et le Haut du Tot ont une histoire qui ne semblent plus interesser les ediles et medias de la region.

    Bonne Année 2013 Amicalement JLL

    • Thomas Guiraud
      20 janvier 2013 at 22 h 37 min

      Sur le site du Haut du Tot, dites vous ? Je ne vois pas lequel. Vous faites référence à une recherche « haut du tot » sur Google ?

  46. LE GALL Yves
    20 janvier 2013 at 22 h 46 min

    Bonsoir,
    Qu’il me soit très humblement permis de rappeler ce soir que ,pour les connaitre,les enfants et les anciens du Haut du Tôt restent au moins,quant à eux,imprégnés de cette héroique période !
    Bien cordialement.
    Yves LE GALL

  47. Thomas Guiraud
    21 janvier 2013 at 9 h 33 min

    J’ai commencé la lecture du bouquin de Jean-Mathieu Boris du 1er Commando de France, je ne sais pas en combien de temps je l’aurais lu mais je compte en faire une fiche de lecture sur ce blog.

  48. CL. VEDRENNE
    25 avril 2013 at 14 h 33 min

    Je découvre par hasard votre forum. Moi même ancien commando de France ( 2°Commando ), je suis touché de voir que la progéniture de mes camarades anciens commandos de France,s’intéresse aux faits d’armes de leurs pères voire même grands pères. Soyez remercié d’entretenir la flamme du souvenir.
    Puisque vous semblez vouloir réunir des documents relatant  » la grande marche virile des Commandos « ,je vous signale un article un peu confidentiel que j’ai commis dans la revue  » Le médecin de réserve  » du 30 juin 2008.
    Vous pouvez en demander un tirez à part, en précisant mon plein accord, à M.H.Sicé secrétaire de L’UNMR ( Union Nationale des médecins de réserve ) 154 Bd Haussmann 75008 Paris.
    A titre d’information je vous signale que le 4 mai prochain à Durrenentzen Haut Rhin sera dévoilé une plaque honorant la mémoire du Capitaine Villaumé mort au champ d’honneur, à la tète de son 2° Commando. Nous serons quelques anciens du 2°Commando à assister aux cérémonies.

    • Inès Lacroix
      6 mai 2013 at 11 h 29 min

      Cher Monsieur
      J’ai tenté de vous faire passer un e-mail avec une photo de samedi par le mail du forum que nous avons déjà utilisé, mais il ne passe pas malheureusement. Peut-être pourriez-vous essayer de vous connecter au Forum?
      Respectueusement
      I.Lacroix

  49. LE GALL Yves
    25 avril 2013 at 17 h 04 min

    Un petit coucou en passant à Monsieur VEDRENNE,que j’ai eu le plaisir de rencontrer à plusieurs reprises ,étant le fils de jean LE GALL….
    très cordialement à tous et mes respects aux Anciens !
    Yves LE GALL

    • Eric Mansuy
      6 mai 2013 at 10 h 37 min

      Bonjour à tous,

      Ayant eu la chance et le privilège d’être présent à Durrenentzen le samedi 4 mai 2013, à l’invitation de M. Raymond Lévy (venant d’Epinal, j’y ai effectué, à sa demande, les recherches concernant d’éventuels descendants du capitaine Villaumé), j’aurais aimé connaître les noms des quatre (ou cinq ?) anciens Commandos qui ont participé au dévoilement de la stèle. Merci d’avance si quelqu’un peut m’éclairer.

      En outre, n’ayant pas pris de photos de l’événement, j’aimerais en voir certaines, si cela est possible.

      Merci d’avance pour toute aide.
      Eric Mansuy

      • Thomas Guiraud
        6 mai 2013 at 11 h 34 min

        Bonjour à vous,

        Je n’aurais pas mieux répondu qu’Inès.

        Je rajoute cependant l’adresse internet du forum en question :

        http://1erbataillondechoc.forumactif.com/

        Et je précise le sujet de discussion relatant l’organisation et l’épilogue de cette commémoration du 4 mai 2013 :

        http://1erbataillondechoc.forumactif.com/t1051-durrenentzen-4-mai-2013

        Normalement, vous constaterez que si vous n’êtes pas inscrit sur le forum, vous ne pourrez pas consulter le dernier lien. C’est une précaution qui sert justement à ce que de telles photos semi-privées puissent se retrouver ailleurs sur le net.

  50. Inès Lacroix
    6 mai 2013 at 11 h 04 min

    Bonjour!
    Vous trouverez toute une série de photos de samedi, ainsi que les noms des Commandos, sur notre Forum: Collectif du 1er Bataillon de Choc (reconstitution), déjà fréquemment mentionné sur ce blog, dans la section consacrée aux Commandos de France. Vous y trouverez d’ailleurs aussi si vous le souhaitez le récit de leurs combat dans leur Journal de Marche (JMO).
    Vous voudrez bien m’excuser de ne pas vous donner ici ces informations sans leur autorisation,il arrive parfois que cela pose des problèmes. (Notre site est moins public et plus protégé que celui-ci par diverses procédures d’inscription)

  51. Eric Mansuy
    7 mai 2013 at 17 h 58 min

    Bonsoir et merci pour vos réponses. J’ai eu depuis M. Lévy au téléphone, et ai pris connaissance des noms des cinq autres participants à la cérémonie.

    Eric Mansuy

  52. evelyne pinaud
    5 novembre 2013 at 14 h 14 min

    Bonjour à tous,
    Bravo pour ce site – effectivement nous devons constater que seulement, les descendants ou parents des Commandos ou Bataillons de choc, ne s’intéressent à un devoir de mémoire de ce qui compose notre histoire, appartenant pourtant à tous. Fille d’un ancien du Commando de Cluny devenu le 4ème Bataillon de choc, je me suis intéressée au vécu de mon père pendant la période 39-45, il y a 4 ans, à un moment où j’ai pris conscience que plus personne dans ma famille ne m’éclairerait sur son engagement. Mes recherches se sont révélées très fructueuses, puisque j’ai pu retracer le vécu de mon père d’une façon très claire, grâce aux écrits des anciens, aux livres édités sur l’épopée du 4ème BDC, et surtout grâce aux témoignages en « direct » des (charmants) protagonistes de l’époque, qui nous font l’honneur d’être aujourd’hui, parmi nous. Valentin TISSOT êtes-vous toujours à la recherche d’éléments concernant les BDC et notamment celui de Cluny ? Si oui, je me ferai un plaisir de vous communiquer, le résultat de mes investigations. A + tard;

    • Thomas Guiraud
      6 novembre 2013 at 10 h 47 min

      Bonjour Evelyne, soyez la bienvenue sur ce modeste blog. Puisque le sujet vous intéresse (et que les informations à votre disposition intéresseront du monde), je vous fais la proposition faite à tout nouveau venu : rendez-vous sur le forum de discussions dédié aux Bataillons de Choc (http://1erbataillondechoc.forumactif.com/). Comme son nom ne l’indique pas, il n’est pas uniquement consacré au 1er Bataillon de Choc mais aussi aux autres (Commandos de France, Commandos d’Afrique, etc.). Comme je l’ai dit plus bas, il y a pas mal d’informations sur le 1er Bataillon de Choc et les Commandos de France mais ça pêche un peu sur les autres notamment les Cluny, toute information supplémentaire y sera bienvenue.

  53. LE GALL
    5 novembre 2013 at 21 h 01 min

    Merci ! Merci à toutes et à tous de ces témoignages qui alimentent encore ce Devoir de mémoire,dans ce monde devenu fou….Il fait encore chaud au cœur de vous lire !
    Avec tout mon respect et mes Amitiés Commando.
    Yves LE GALL

  54. Inès Lacroix
    6 novembre 2013 at 9 h 10 min

    Evelyne: OUI ! Valentin n’a peut-être pas encore vu votre message, mais ça m’étonnerait bien qu’il ne soit pas d’accord. Nous avons une section dédiées aux Commandos qui ont par la suite la dénomination de Bataillons de Choc,
    Yves, merci, le nom de votre père revient régulièrement en effet dans le JMO. N’avez vous aucun document à nous transmettre?

  55. LE GALL Yves
    6 novembre 2013 at 9 h 35 min

    Inès,bonjour
    Pour répondre à votre question,et afin de ne pas monopoliser l’espace de ce forum,je ne saurais que vous proposer de prendre contact avec moi par mail en premier temps : email censuré pour éviter le spam (si quelqu’un a besoin de contacter Yves, faites moi signe. Signé Thomas Guiraud)
    Bien cordialement.
    Yves LE GALL

    • Thomas Guiraud
      6 novembre 2013 at 10 h 39 min

      Y a suffisamment d’espace pour moultes discussions, Yves, ne vous inquiétez pas pour ça. Il en est de même sur le forum du BTC, il y a toute une communauté avide du moindre détail.

  56. evelyne pinaud
    7 novembre 2013 at 21 h 01 min

    Bonsoir à tous! Merci pour les réponses apportées à mon message du 5/11. Comme demandé je vais aller sur le site conseillé. Sinon, petites infos rapides sur le Commando de Cluny, dont le Commandant était Laurent BAZOT :
    auparavant Régiment de Cluny formé uniquement à partir de F.F.I. de plusieurs maquis du Clunysois, du Charolais, de Montceau-les-Mines et de qq éléments venant de Lyon, Paris, et autres . Ce sont des gars des maquis de Cluny qui ont caché, hébergé puis aidé à s’envoler vers l’Angleterre, de Lattre de Tassigny. Madame de Lattre était la marraine du 4ème BDC. A + pour une suite. cordialement à tous E.P.

  57. Inès Lacroix
    7 novembre 2013 at 21 h 17 min

    On a un fort beau portrait du Commandant Bazot sur le Forum.

  58. evelyne pinaud
    7 novembre 2013 at 23 h 19 min

    Bonsoir Inès,
    Je me suis bien inscrite sur le site du 1erBDC. Je ne trouve pas le portrait de Laurent BAZOT !!! je ne dois pas être très douée !!! comment faire ? – merci d’éclairer ma lanterne! A bientôt E.P.

  59. Inès Lacroix
    8 novembre 2013 at 18 h 50 min

    Bonsoir Evelyne
    Je viens de le mettre dans la section des « Autres Commandos », vous le trouverez facilement

  60. evelyne pinaud
    13 novembre 2013 at 9 h 51 min

    Bonjour à tous,
    A l’attention de Inès, Henri, Valentin, Mickey, Médé,
    merci de votre accueil sur le site du 1erBDC – mais désolée,je ne sais pas manipuler cet outil informatique (je suis nulle dans ce domaine !) – Je voulais faire passer qq photos du 4ème et un peu plus tard, car je suis très occupée en ce moment, qq anecdotes – si ce cela se révèle trop compliqué, enfin pour moi !, pouvez-vous me laisser une adresse mail « classique » ou alors une adresse postale. Désolée ! mes salutations cordiales vous sont adressées. E.P.

    • Thomas Guiraud
      13 novembre 2013 at 12 h 59 min

      Bonjour Evelyne,

      Vous y gagnerez à apprendre comment procéder. Je vous explique :

      1- Naviguez sur le forum à la recherche d’un sujet où poster vos photos. Si vous ne trouvez pas, créez un nouveau sujet (si vous voulez poster des photos du commando de Cluny, je vous suggère la section « les autres commandos de la 1ère armée » puis le bouton « nouveau sujet ».

      2- Une fois arrivée sur le formulaire de rédaction du nouveau message/sujet, il y a dans le bandeau qui le surplombe un petit icône symbolisant une petite disquette bleue et qui donne « Héberger une image » quand on le survole avec la souris. Cliquez dessus, une fenêtre s’ouvre :

      3- Cliquez sur le bouton « parcourir » qui vous permettra de fouiller sur votre propre ordinateur à la recherche de la photo que vous voulez publier, sélectionnez la et cliquez sur « ouvrir » puis sur le bouton « envoyer »

      4- Trois sortes de liens internets vous sont proposés, choisissez le 2ème en cliquant sur le bouton « copier » à droite, le lien sélectionné se surligne en bleu foncé, appuyez sur la touche CTRL de votre clavier puis tout en maintenant cette dernière enfoncée, cliquez sur la touche « C ». Vous venez de copier le lien sélectionné.

      5- cliquez une fois avec le bouton gauche sur le formulaire de rédaction puis faites « CTRL »+ la touche « V », le lien que vous venez de copier sera collé dans le formulaire de rédaction du message. Le forum sait interpréter ce langage et affichera une image à la place une fois que vous aurez terminé votre message et validé ce dernier en cliquant sur le bouton « envoyer ».

      6- Rassurez vous en vous disant que vous ne risquez rien en essayant et que vous gagnerez en indépendance (même si Inès est ravie de poster vos photos à votre place ^^)

      Si ça coince quand même faites nous signe.

  61. Inès Lacroix
    13 novembre 2013 at 10 h 57 min

    Evelyne, je vous l’envoie par les mails perso du Forum. Vous serrez sur la page d’accueil, tout en haut, un macaron coloré à « messagerie », cliquez dessus, puis cliquez sur le tire du message.

  62. Inès Lacroix
    14 novembre 2013 at 8 h 33 min

    Normal, Thomas, après tout le mal qu’on s’est donné pour m’apprendre! D’ailleurs, vous expliquez tellement mieux que moi!
    Mon mail a encore l’air de bugguer passablement – avez-vous pu récupérer le chapitre du JMO sur l’Alsace?

    • Thomas Guiraud
      14 novembre 2013 at 12 h 25 min

      Oui j’ai bien reçu votre email, je me charge de tout ça prochainement

  63. evelyne pinaud
    14 novembre 2013 at 8 h 37 min

    Bonjour à tous,
    Merci beaucoup Thomas, voilà un mode d’emploi bien détaillé ! mon ami Emmanuel a pu s’en sortir et envoyer les premières photos du 4ème BDC sur le site du 1er Bataillon. La suite va venir.
    Merci également à Inès.
    Bien cordialement E.P.

  64. Thomas Guiraud
    29 décembre 2013 at 17 h 21 min

    Oyez, oyez !

    Sachez deux choses : l’adresse actuelle du forum du Bataillon de choc et des commandos de France se trouve à l’adresse suivante (susceptible de changer) http://1erbataillondechoc.forumactif.com

    L’autre chose c’est qu’il y a une page du collectif sur Facebook (pour ceux et celles qui ne sont pas familiers avec le concept de forum 😉 ) : https://www.facebook.com/pages/Collectif-du-1er-bataillon-de-choc/440232042654924

    Bonnes fêtes de fin d’année !

  65. Thomas Guiraud
    9 février 2014 at 12 h 33 min

    Bonjour tout le monde,

    Je vous informe que j’ai modifié quelques informations que certains avait insérées de manière erronée en répondant aux commentaires : certaines adresses email était mises dans la mauvaise case et étaient publiques. Ceci est désormais corrigé, d’ailleurs, vous recevrez peut-être les notifications de nouveaux commentaires si vous aviez coché cette option.

  66. 15 octobre 2014 at 8 h 51 min

    Bonjour tout le monde, j’écris ce commentaire pour vérifier si mon système d’alerte fonctionne (il vous envoie un email si quelqu’un met un commentaire ici) et si tout le monde ici bas a intégré que j’ai changé l’emplacement pour le mettre sur ce blog.

    Bonne journée à vous,

    Thomas Guiraud

    PS : je ne pourrais malheureusement pas être des vôtres pour la commémoration de Masevaux.

  67. dominique dublanc
    19 août 2017 at 19 h 40 min

    Bonjour à toutes et à tous. Je suis le fils de Aldo Jean Dublanc, commando au 3° avec pour grand ami le lieutenant Faivre. Mon père
    parlait peu.J’ai quelques photos précieusement gardées. Je savais l’existence du livre de Maja Destrem. J’ai pu me le procurer afin d’y
    voir plus clair. Mais bien des questions restent en suspends. Pour exemple, au décès de mon père, ma mère nous a adressés son livret
    militaire et j’apprends qu’en 1944, mon père a quitté sa caserne de Bordeaux pour une permission… Sans rire! Cette permission l’a
    conduit au travers des Pyrénées jusqu’à la prison de Miranda, puis de là, jusqu’en Afrique du Nord pour une incorporation au sein des Commandos de France. Cette permission l’a autorisé à débarquer à Toulon (?), à remonter les Alpes (?) puis à participer à la libération de Colmar, au passage en force du pont de l’Horb, etc, etc, pour finir cette guerre en Autriche, sur un pic dont j’ai la photo, en juin 1945.
    Mon père parlait du Commandant Lherminier, comme s’il avait participé à quelques coups de force depuis son sous-marin… (?)
    Mon père a quitté Paris en 1942 pour fuir le STO. Il avait 20 ans. Pourriez-vous m’aider dans mes recherches ?

    • 19 août 2017 at 21 h 07 min

      BOnjour, personnellement, je ne pourrais pas vous en apprendre plus que ce qui est indiqué dans le livre de Maja Destrem. Je vous invite à rejoindre le forum du bataillon de choc où une communauté pourra tenter de répondre à vos interrogations : http://1erbataillondechoc.forumactif.com/

Répondre à Jacques Rebel Annuler la réponse.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *