Généalogie des habitants de Villemoustaussou (Aude) de 1800 à 1872

Jour faste que celui-ci puisque je publie sur internet les premières données (le draft comme on dit dans le jargon) sur ce qui a occupé tous mes loisirs de ces derniers mois. Non pas des relevés de tables décennales, d’actes de mariages mais celui de tous les registres d’état-civil disponibles en ligne sur le site des Archives Départementales de l’Aude, ce qui correspond à la période allant de 1800 à 1872.

Ce projet me taraude en quelque sorte depuis des décennies : mon arrière-grand-père paternel Louis GUIRAUD avait commencé des recherches généalogiques avant ma naissance et, petit, déjà, je prenais plaisir à étaler les arbres qu’il avait constitué pour sa famille et celle de son épouse. Le déclic a commencé quand j’accompagnais mon grand-père paternel, François GUIRAUD (l’ancien Commando de France), lors de ses balades et que ces dernières faisaient un détour vers le cimetière du village. Pour ceux qui ne connaissent pas, c’est un endroit assez paisible avec quelques cyprès, plus encore quand on s’enfonce jusqu’au bout, près du mur du fond, où sont alignées les plus vieilles tombes dont celle qui accueille désormais mes grands-parents. A cette époque, j’étais étonné de voir figurer sur celle-ci des noms (« Barrau, Devèze, Clarenc ») qui n’avaient rien à voir avec les noms que je connaissais (« Guiraud, Bax »). Je constatai pourtant d’autres « Devèze », « Barrou » et surtout des « Guiraud » sur d’autres tombes à proximité et mon grand-père m’expliqua alors, en montrant l’alignement des plus vieilles tombes du village, que nous étions en quelque sorte cousins avec toutes ces anciennes familles. Affirmation intrigante à l’époque puisque de cousin(e)s je pensais n’en avoir qu’une poignée. Quoiqu’il en soit, la graine était semée, je devais vérifier. Je ne me suis mis à la généalogie qu’en 2005 avec les archives en ligne de Mayenne puis du Nord pour travailler sur ma branche maternelle mais dès que les archives de l’Aude ont été publiées, j’ai su que j’allais travailler intensément sur les données concernant Villemoustaussou (page Wikipedia).

Matériel & Méthodes

Comme dit précédemment, je me suis uniquement basé sur les archives départementales de l’Aude en ligne qui n’ont été publiées que relativement récemment. J’ai relevé systématiquement le contenu des tables décennales de Villemoustaussou que l’on trouve dans les tables décennales cantonales de Conques-sur-Orbiel, ceci de 1802 à 1882. J’ai converti ces données en fichier Gedcom que j’ai travaillé sur mon logiciel de généalogie habituel.

J’ai ensuite relevé sur les registres d’état-civil chacun des actes de l’an IX (~1800) à 1872 (limite la plus récente qui nous est accessible en ligne) et ajouté les âges, métiers, origine, parents de chaque acte de naissance, mariage ou décès que j’ai pu trouver. Je ne me suis cependant pas soucié des témoins même si ce sont souvent des membres de la famille au début du siècle ou dans les actes de mariage même de nos jours.

Enfin, j’ai éliminé les doublons, constitué les branches familiales et exporté le tout en un gros fichier Gedcom que j’ai publié de deux manières : grâce au logiciel Ancestris qui a l’avantage de présenter les informations de manière simple. On peut donc naviguer sur le site de page en page, visualiser des petits arbres ascendants ou descendants. Parfait pour découvrir le contenu des données accumulées. Si le site résultant est facile d’accès, il ne pousse pas assez loin les arbres, les méthodes de présentation ou les statistiques qu’on peut d’ors-et-déjà tirer de tout ceci. Qui plus est, s’il est pratique pour l’internaute curieux, je trouve que c’est une plaie à mettre à jour.

Ma préférence va pour le système de publication Webtrees qui permet de visualiser les branches de diverses manières, d’avoir accès à des statistiques de base en quelques clics. Malheureusement, mon expérience m’a prouvé que c’est une usine à gaz pour la plupart des visiteurs qui s’arrêtent alors à la page d’accueil. Mais je ne peux me résoudre à abandonner cette méthode de publication et vous propose les deux versions :

Généalogie des habitants de Villemoustaussou (version « simple » Ancestris)

ou

Généalogie des habitants de Villemoustaussou (version « complexe » Webtrees)

Résultats

Ces relevés concernent 3635 actes dont 1699 actes de naissance, 1537 actes de décès et 399 actes de mariage si je me réfère aux relevés des tables décennales. Au final, les données concernent 6216 personnes dont 3748 formellement reliées (par leur naissance, décès ou mariage) à la commune de Villemoustaussou, le reste des personnes recensées étant reliées à d’autres communes de l’Aude le plus souvent limitrophes ou dont les données sont trop incomplètes pour pouvoir les localiser.

Même si je n’ai pas réussi à faire des relevés jusqu’au XXIème siècle, parmi ces 6000 personnes, plus de 3000 d’entre elles sont mes ancêtres ou partagent des ancêtres avec moi. Ce qui corrobore l’affirmation de mon grand-père : à Villemoustaussou, nous sommes probablement tous cousins (ou presque). En ce qui me concerne, je n’ai pas eu à constater trop de consanguinité parmi mes ancêtres, juste des trisaïeux qui partagent un même couple de bisaïeux, pas de quoi faire frémir mes chromosomes… En revanche, je suis curieux et je me demande si mes cousins germains villemachois ne partagent pas avec moi d’autres ancêtres que nos grands-parents.

Je tiens à signaler la présence inévitable d’erreurs qui ont trois types origines : erreurs de la part des déclarants, des officiers d’état-civil et bien entendu des erreurs de ma part.

Les déclarants confondent parfois les prénoms officiels et les prénoms d’usage. Dans la première moitié du siècle, la plupart avaient plusieurs prénoms mais un seul était déclaré, pas toujours le même. Quand quelqu’un décède, il semble que certains déclarants ne savent pas que la mère du défunt est la première épouse du père et non pas la seconde. L’officier d’état-civil n’y peut pas grand chose et c’est au généalogiste de faire des recoupements.

Les officiers d’état-civil n’ont pas tous le même niveau en orthographe, ceci combiné aux problèmes de prononciation de certains déclarants dans un pays où la langue principale était l’occitan et non pas le français. Certains officiers qui ne font pas toujours preuve de grande rigueur et feront que les enfants de M. « Jean JEAN » s’appelleront désormais M. ou Mme « JEANJEAN » pour les générations à venir [sic]… Des « Guilhaume » du début du XIXème siècle deviendront des « Guillaume » tout comme les « TRILHE » deviendront les « TRILLE » alors que les « GUILLEM » deviendront définitivement des « GUILHEM ». Quelques rares délires administratifs comme celui des premiers enfants de François Esprit SARRAIL qui porteront le nom de SARRAIL puis un officier d’état-civil qui décidera de renommer le dit François ESPRIT SARRAIL et à partir de cet instant, certains descendants se dénommeront ESPRIT SARRAIL si ce n’est ESPRIT tout court, etc. On va dire pudiquement que c’est ce qui fait le sel de ce genre de recherches et qui rend les recoupements d’autant plus audacieux.

Il y a ensuite mes erreurs. La première d’entre elles, je l’assume puisqu’elle est une conséquence de ma stratégie qui a rendu les choses faisables : je suis parti des tables décennales et dans ces dernières les dates relevées sont plus souvent les dates d’établissement des actes et non pas les dates de naissance, mariage ou décès. Mais ces décalages sont faibles, quelques jours et ne nuisent pas à la structure du fichier d’autant moins que je les corrige quand elles m’apparaissent lors des recoupements. Il y a aussi des immanquables coquilles (dont une qui trône sur les pages d’accueil des données avec Pierre BELLARD décédé en 37…). Les plus grosses erreurs sont j’espère les moins fréquentes, ce sont les erreurs de recoupement (de dédoublonnage) : au début du XIXème siècle, il n’y avait pas une grande variété de prénoms (à Villemoustaussou comme ailleurs, on se transmettait les prénoms d’une génération à une autre), d’autant moins que certains prénoms étaient partagés au sein d’une même fratrie, même quand les ainés, premiers porteurs de tel prénom, étaient encore vivants. J’ai donc probablement fusionné des fiches qui n’auraient pas dû l’être. Il reste des incohérences mais qui sont le plus souvent volontaires, lorsque je n’ai pas eu assez d’informations pour confirmer ou infirmer le recoupement de deux fiches individuelles. Ainsi certaines familles ont de trop nombreux enfants avec le même prénom, des gens qui ont plus de conjoints qu’ils n’en ont vraiment eu. Si je tranche maintenant, sans chercher d’autres indices, je risque de faire des erreurs difficiles et fastidieuses à rattraper.

Malgré tout, ces erreurs sont minoritaires dans ce fichier, probablement une centaine sur ces 6000 individus. Ce qui laisse ces données tout à fait exploitables.

Perspectives

Tout d’abord, vous vous en doutez, les prochaines opérations vont être consacrées aux corrections des erreurs : étude de concordance entre le fichier final et les tables décennales, relevé des incohérences, relecture des actes incriminés, recherche d’indices dans le passé (avant 1800) ou ailleurs qu’à Villemoustaussou, etc. Les données seront mises à jour au fur et à mesure. Je ne me fixe pas de date mais je ne peux décemment pas laisser les données telles quelles. A cette occasion, j’ai pour ambition de relever ces erreurs et les signaler sur le forum de discussions que j’ai ouvert à cet effet au cas où certains trouveraient les solutions avant moi : Geneagora.

D’ors-et-déjà, je peux commencer à exploiter ces données et regarder les caractéristiques démographiques et patronymiques de Villemoustaussou. Mais outre l’élimination des incohérences les plus grossières, il me faut trouve des outils d’analyse plus pertinents que les logiciels que j’utilise actuellement. A l’avenir, je ne suis pas encore sûr de savoir si j’agrémenterai ce billet en le mettant à jour (dans les résultats) ou si j’en écrirais un autre.

En ce qui concerne les recherches sur mes ancêtres, il va de soi que ces travaux me facilitent la tâche et je pense prochainement m’intéresser au XVIIIème siècle à Villemoustaussou et ailleurs. Je compte intégrer l’ensemble de ces recherches sur Villemoustaussou à mes autres recherches dans l’Aude, la Mayenne, le Nord, la Pologne, le Tarn, etc.

Sur le long terme, je pense que je ferais la généalogie de Villemoustaussou d’avant 1800. D’autant plus que la commune dispose d’un outil très utile, des relevés des actes de naissance depuis 1600. Mais étant donné qu’il y a généralement de moins en moins d’informations dans les relevés au fur et à mesure que l’on remonte dans le temps, je crains que cette généalogie ne soit laborieuse et moins intéressante.

Toujours est-il que désormais les personnes originaires de Villemoustaussou ont un outil pour établir leur arbre généalogique avec les données que je viens de publier. Il suffit de remonter jusqu’en 1872. Ca correspond à peu près aux dates de naissance des arrières-grands-parents ou des grands-parents ; données que tout un chacun peut obtenir au service d’état-civil de Villemoustaussou en partant de son propre acte de naissance ou de mariage pour remonter aux actes vieux de moins de 100 ans. Après, il faut se déplacer aux archives départementales de l’Aude (ou demander de l’aide notamment au réseau d’entraide FranceGenWeb) pour faire la jonction entre le début du XXème siècle et la période antérieure à 1872.

Si vous avez des remarques/demandes, besoin de conseils divers, critiques constructives, etc. n’hésitez pas à laisser un commentaire ou vous inscrire au forum précité (voire à m’envoyer un email). Il n’y a pas de piège, de pub, de truc à vendre. Tout ça c’est cadeau.

Pour conclure, si vous craignez de ne pas retrouver cet article de blog et que vous souhaitez retenir dans vos favoris une page plus simple, j’ai créé une petite page qui vous donnera accès à tout ce dont je viens de parler (dont cet article) :

Généalogie de la commune de Villemoustaussou (Aude) de 1800 à 1872

Un cadeau pour la route, une vieille carte de Villemoustaussou de 1986 (si vous en avez des plus anciennes, faites moi signe) :

Carte de Villemoustaussou de 1986

Carte de Villemoustaussou de 1986

6 comments for “Généalogie des habitants de Villemoustaussou (Aude) de 1800 à 1872

  1. Montech
    21 janvier 2017 at 16 h 57 min

    superbe travail, merci de l’avoir partagé !

    • Thomas Guiraud
      25 janvier 2017 at 8 h 29 min

      Si vous connaissez des gens qui seraient intéressés/concernés (plutôt villemachois du coup), n’hésitez pas à leur parler du site. Pour peu qu’ils connaissent des détails sur leurs (bis)aïeux, ils pourront remonter facilement leur généalogie sur un siècle. Et sur Geneanet, il y a d’autres personnes qui ont bossé sur les siècles précédents.

  2. ROQUEs
    4 février 2017 at 19 h 20 min

    bonjour ,je cree mon arbre genealogique et j’ai appris que mon arriere grand_mere serait nee a villemoutaussou ?!son nom est joulia bernarde (bernadette)nee en 1875.fille de joulia andre et de valgetat marie .pouvez vous m »aider?

    • 4 février 2017 at 21 h 02 min

      Bonsoir,

      Je vais essayer de vous aider.

      Tout d’abord, je regarde les tables décennales de Villemoustaussou pour les années 1873 à 1882 et il n’y a pas de Bernarde Joulia. Il y a un Bernard Joulia né le 8 janvier 1873. Malheureusement, seules les actes d’état-civil allant jusqu’en 1872 sont publiées en ligne. Les autres ne sont disponibles qu’aux archives départementales de l’Aude. Mais si on ne trouve pas de référence à Bernarde Joulia entre 1873 et 1882, vous ne trouverez rien directement. La situation me semble plus complexe.

      J’ai un couple André Joulia x Marie Salvetat (pas de Salgetat à Villemoustaussou au XIXème siècle). André Joulia est né environ en 1842 dans une autre commune à déterminer tout comme Marie Salvetat qui est née environ en 1847. Ils se sont mariés ailleurs qu’à Villemoustaussou. Ils sont les parents d’une Alexandrine (Joulia) le 22 juin 1870 :

      http://www.blot.guiraud.co/villemoustaussou/ancestris/26/08/42/9I/index.html

      Il est possible que Bernard Joulia de 1873 soit leur fils ou qu’une faute se soit glissée dans les tables décennales (ça arrive).

      Naitra aussi Baptiste Joulia le 19 septembre 1877, toujours à Villemoustaussou.

      Il y a plusieurs démarches à opérer. Si vous êtes près de Carcassonne, vous pouvez vous rendre aux archives départementales et demander à consulter les actes de naissance de Bernard Joulia et de Baptiste Joulia. Ils sont peut-être les frères de Bernarde et vous aurez peut-être des détails sur les parents (comme leur lieu de naissance, un âge plus précis, des témoins qui vous parlent comme d’autres membres de votre famille, etc).

      Si vous ne pouvez pas vous y rendre et que personne dans votre entourage peut le faire, vous pouvez faire appel à l’entraide entre généalogistes : une fois par mois, vous pouvez demander la consultation d’un acte sur FranceGenWeb : http://www.francegenweb.org/entraide/egwformu.php?dep=11 C’est lent mais c’est efficace, ça m’a débloqué plusieurs situations compliquées.

      En parallèle (ou plutôt au préalable), vous pourriez essayer de récupérer plus de précisions sur Bernarde Joulia. Comme un acte de décès par exemple. Si vous avez une année et un lieu, vous pouvez demander directement au service d’état-civil de la commune concernée. Par correspondance et gratuitement. Si vous ne connaissez pas ça, essayez de remonter grâce aux actes de vos grands-parents si vous les avez et si vous ne les avez pas, il faut les récupérer (acte de naissance, de mariage, de décès le cas échéant). On enfonce parfois des portes ouvertes en se renseignant sur les grands-parents mais on apprend parfois quelques détails intéressants comme dans l’acte de mariage qui permet d’en apprendre un peu plus sur les témoins et les parents (donc vos arrière-grands-parents). Si vous ne voulez pas dévoiler tout ça en public, continuons par email thomas@guiraud.co

      • ROQUEs
        6 mai 2017 at 15 h 28 min

        bonjour thomas .
        j’ai fais des recherches sur ma genealogie .j’ai eu par la mairie comignel’acte de mariage de mes arrieres grand _parents
        la mairie decomigne m’a envoye l’acte de leur mariage.merci a de votre aide je pense que c’est bien des personnes de ma famille .donc je suis remontee a mes arrieres_arrieresgrands parents

        • 6 mai 2017 at 16 h 10 min

          Bonjour Patricia, heureux d’avoir pu vous aider dans vos recherches, le site sert à ça 🙂

Répondre à ROQUEs Annuler la réponse.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *